Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



France : une enquête sur les « gilets jaunes » à Bordeaux annulée pour des irrégularités



La cour d’appel de Bordeaux a annulé jeudi 18 mars pour des irrégularités la quasi-totalité de l’enquête visant seize personnes présentées comme des black blocs et soupçonnées d’avoir préparé des actions violentes lors d’une manifestation de « gilets jaunes » à la fin de 2019.

La procédure se trouve désormais vidée de sa substance, après un revers infligé par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Bordeaux. Dans un arrêt dont l’Agence France-Presse (AFP) a eu connaissance, les magistrats saisis du recours de la défense ont ordonné la levée des contrôles judiciaires et « l’annulation de l’ensemble de la procédure »  à l’exception d’un procès-verbal. Ils jugent cette dernière illégale, car légitimée par la police « en réalité sur la foi d’un simple renseignement » anonyme, qui ne pouvait « constituer un indice apparent d’un comportement délictueux ».

Présentés comme des black blocs ou des « ultras jaunes », pour la plupart venus d’autres régions, ils avaient été mis en examen pour « dégradations en réunion » et « association de malfaiteurs en vue de commettre des dégradations et violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».

Ces individus, dix hommes et six femmes aujourd’hui âgés de 21 à 46 ans, avaient été arrêtés samedi 7 décembre 2019 dans une maison louée sur Airbnb au Bouscat, banlieue cossue de Bordeaux. Une importante opération de police avait été menée, deux heures avant un rassemblement dans la capitale girondine, ancien bastion des « gilets jaunes ».

Ndeye Fatou Touré

Vendredi 19 Mars 2021 - 10:05


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter