Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Guinée équatoriale: 98 décès et 615 blessés dans des explosions de Bata



Guinée équatoriale: 98 décès et 615 blessés dans des explosions de Bata
Tel est le bilan provisoire annoncé après les explosions qui ont eu lieu dimanche 7 mars dans la caserne de Nkoantoma, selon le bureau d'informations et de presse de Guinée équatoriale. Parmi les personnes blessés, 316 ont pu sortir et 299 sont encore hospitalisés dans différents hôpitaux de la ville de Bata, notamment dans l’Hôpital Général, celui de Nuevo INSESO et l’Hôpital La Paz.

Le président Obiang Nguema Mbasogo, a affirmé que le Gouvernement organisera une réunion d’urgence pour examiner et analyser les mesures à adopter afin que les victimes puissent recevoir un premier soutien des propres bienfaiteurs de la République de Guinée équatoriale avant de l'arrivée du soutien international.

Il a également fait appel à la population pour qu’elle reste calme et tranquille et ignore les infox, les commentaires et les informations négatives qui circulent dans les réseaux sociaux par rapport à cet incident, car il a commandé aux autorités compétentes d’entamer les recherches nécessaires pour la clarification totale des faits et pour déterminer les responsabilités pertinentes, ainsi que la quantification des dommages et des préjudices causés.

De plus, on a appris que, le 8 mars, les services de la protection civile et des pompiers ont pu sauver plus de 60 personnes bloquées dans les décombres grâce à leur travail de recherche à l’épicentre des explosions dans la caserne de l’Unité d’intervention rapide de Nkoantoma.

Le vice-président de la République chargé de la Défense et de la Sécurité, Teodoro Nguema Obiang Mangue, a assuré qu’après les premières recherches effectuées concernant les causes de l’incident, les premières hypothèses font état d’un feu allumé par l’une des agricultrices qui voulait préparer son exploitation de cultures vivrières et la brise a déplacé le feu jusque-là où sont stockés les explosifs.

Il a également informé que, concernant les militaires, s’agissant de morts imputables au service, les décédés seront ensevelis avec les honneurs militaires.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 9 Mars 2021 - 08:30


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter