Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Kosmos Energy et BP concluent un protocole d’accord en Mauritanie et au Sénégal



Kosmos Energy (NYSE : KOS) a annoncé aujourd’hui un protocole d’accord avec la société BP (LSE : BP) en Mauritanie et au Sénégal. Cet accord réunit l’expertise d’exploration de Kosmos avec l'expérience de BP dans le développement en eaux profondes, ainsi que dans la production et la commercialisation du GNL. 

Selon les modalités de l’accord, BP sera opérateur désigné et actionnaire à hauteur de 62 pour cent des contrats de Kosmos des blocs C6, C8, C12, et C13 au large des côtes de la Mauritanie, ainsi qu’une participation effective de 32,49 pour cent des contrats des blocs de Saint-Louis Offshore Profond et Cayar Offshore Profond au large des côtes du Sénégal. 

Kosmos gardera une participation effective de 28 pour cent et de 32,51 pour cent, respectivement, des licences pour les zones maritimes de la Mauritanie et du Sénégal, et continuera en tant qu’opérateur pendant la phase de recherche. 

«Le présent accord avec BP démontre la valeur de notre stratégie, ainsi que la qualité du bassin que nous avons découvert au large de la Mauritanie et du Sénégal. Suite à un processus exhaustif d’amodiation, BP s’est montrée le meilleur partenaire pour nous aider à faire progresser le projet gazier de Tortue de façon rapide, et à faire avancer un programme de recherche prévoyant le forage de plusieurs puits, qui testera le potentiel des liquides du bassin, commençant en mi-2017. Nous nous félicitons de ce partenariat avec une super-major qui apporte une capacité financière, une expertise dans le développement en eaux profondes et en matière de GNL, ainsi qu’une vision qui est pleinement alignée avec les intérêts des deux pays», a dit Andrew G. Inglis, le Président-Directeur Général de Kosmos Energy. 

Le directeur général des activités en amont de BPa lui, souligne que «Le bassin Mauritano-Sénégalais est un atout à l’échelle mondiale avec un potentiel de classe mondiale, et nous avons hâte de travailler avec l’équipe de Kosmos et les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal pour rechercher et développer efficacement son plein potentiel». 

Bernard Looney estime que «le bassin deviendra un important centre de profit pour leurs activités en amont». 

Selon les modalités de l’accord, Kosmos recevra «une contrepartie fixe de 916 millions de $, comprenant: 162 millions de $ en paiement initial en espèces; jusqu'à 221 millions de $ pour la recherche et l'évaluation, y compris un essai aux tiges (« drillstem test ») (DST) sur Tortue, dont l'achèvement est prévu en 2017; jusqu'à 533 millions de $ maximum pour les coûts de développement, jusqu'à la première production de gaz dans le projet Tortue, à savoir une étude d'ingénierie de base (« front-end engineering and design ») (FEED) devant être achevée en 2017, ayant pour but de parvenir à une décision d'investissement finale (DIF) avant 2018. Kosmos recevra en outre un bonus potentiel maximal de 2 $ par baril, jusqu'à 1 milliard de barils de liquides, ledit bonus étant structuré en tant que redevance sur la production, sous réserve d'une future découverte de liquides et du prix du pétrole», lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.  

Commentant les termes commerciaux de l'opération, M. Inglis a précisé que «cette opération renforce (leur) bilan en réduisant sensiblement (leurs) exigences en matière de dépenses en capital, ce qui financera en effet (leur) programme de travaux en Mauritanie et au Sénégal pour les prochaines années. La génération améliorée du flux de trésorerie (leur) permettra de continuer à poursuivre d'autres possibilités de croissance dans (leur) portefeuille avec discipline». 

En outre, Kosmos et BP ont conclu «un partenariat exclusif de recherche, couvrant de nouvelles occasions potentielles d'entreprises en Mauritanie, au Sénégal et en Gambie. Kosmos demeurera l'opérateur pendant la phase de recherche pour toute nouvelle entreprise acquise dans les domaines d'intérêt, tandis que BP sera l'opérateur pendant la phase du développement. Kosmos fournira des informations supplémentaires sur l'opération lors d'une conférence téléphonique le 4 janvier 2017 à 10 h 00 heure normale de l'Est».

«La conclusion de l'opération est attendue pendant le premier trimestre de 2017, avec une date d'effet le 1er juillet 2016, et est sujette à des conditions usuelles, y compris aux approbations gouvernementales. Suivant la conclusion, les intérêts effectifs dans les blocs au large de la Mauritanie et du Sénégal seront les suivants : Participation Effective Avant l'Opération Après l'Opération Mauritanie( Blocs C6, C8, C12,et C13) BP 0 % 62 % Kosmos Energy 90 % 28 % Société Mauritanienne des Hydrocarbures et de Patrimoine Minier (SMHPM) 10 % 10 % Sénégal (Blocs de Saint-Louis Offshore Profond et de Cayar Offshore Profond) BP 0 % 32,49 %* Kosmos Energy 60 % 32,51 %* Timis Corporation 30 % 25 %* Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen) 10 % 10 % *. Suivant l'exercice de la faculté d'acquérir une participation supplémentaire de cinq pour cent (5 %) auprès de Timis Corporation, en contrepartie d'un futur portage des coûts pour un puits au Sénégal», indique le document. 


Lundi 19 Décembre 2016 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter