Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



L'acteur américain Bill Cosby condamné à une peine de 3 à 10 ans de prison pour agression sexuelle



L'acteur américain Bill Cosby condamné à une peine de 3 à 10 ans de prison pour agression sexuelle
L'acteur américain Bill Cosby, patriarche du "Cosby Show", a été condamné mardi à une peine de trois à dix ans d'emprisonnement pour agression sexuelle par un juge de Pennsylvanie, qui a ordonné le placement immédiat en détention de l'octogénaire.

Un juge de Pennsylvanie a ordonné, mardi 25 septembre, le placement en détention de l'acteur américain Bill Cosby, juste après l'avoir condamné à une peine de 3 à 10 ans de prison pour une agression sexuelle contre une femme en 2004.

Le magistrat Steven O'Neill a rejeté la demande de la défense, qui souhaitait que le comédien âgé de 81 ans soit laissé libre sous caution dans l'attente de l'examen de son appel.

Au prononcé de la peine, qui devra être exécutée à l'isolement, la star du "Cosby Show", qui est sortie menottée de la salle d'audience, n'a pas réagi. Bill Cosby pourra formuler une demande de libération conditionnelle après au moins trois ans de détention, requête qui sera examinée par une commission spéciale. Si elle est rejetée, il pourra renouveler sa requête mais sera susceptible, si toutes ses demandes sont rejetées, de passer 10 ans en prison au total.

L’acteur avait été reconnu coupable en avril dernier de trois chefs d'accusation d'agression sexuelle contre Andrea Constand. Il n’encourait, au maximum, que 10 ans de prison.

Un premier jalon pour le mouvement #MeToo

Respecté, adulé même par certains, primé, bardé de diplômes honorifiques, riche, il y a encore trois ans, Bill Cosby demeurait l'une des figures morales les plus importantes de la communauté noire aux États-Unis. Depuis, plus de 60 femmes sont sorties de leur silence pour raconter leur agression sexuelle présumée commise par le "père de l'Amérique", entré dans les foyers du monde entier en 1984 sous le nom de Cliff Huxtable, patriarche du "Cosby Show".

Les faits allégués étaient anciens et un seul dossier, passé lui-même à un cheveu de la prescription, a fait l'objet de poursuites pénales, celui d'Andrea Constand. Sous la pluie, mardi matin, ils n'étaient plus que deux à l'extérieur du tribunal pour encourager celui qui a disparu des radars télévisuels avec la déprogrammation systématique des rediffusions du "Cosby Show" aux États-Unis.

Cette peine est un premier jalon d'importance pour les mouvements #MeToo et Time's Up, même si Bill Cosby a été inculpé en décembre 2015, deux ans avant l'éclatement de l'affaire Weinstein.

Il faudra cependant attendre l'issue du procès d'Harvey Weinstein, dont la date n'est pas encore connue, pour savoir si le vent a vraiment commencé à tourner sur le terrain judiciaire. À ce jour, mis à part Harvey Weinstein, aucun des hommes de pouvoir mis en cause depuis un an n'a fait l'objet de poursuites judiciaires.

Avec Reuters et AFP

france24.com

Mardi 25 Septembre 2018 - 22:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter