Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La Croix-Rouge alerte sur le manque d'accès aux vaccins pour les migrants

La course aux vaccins est-elle une affaire de pays riche ? Sans doute, si on regarde le quantité de doses reçues par les pays occidentaux. Mais les vaccins, c'est aussi une affaire de statut. Des millions de migrants sont aujourd'hui exclus des programmes de vaccination contre le Covid-19. À Genève, la Croix-Rouge rappelle que le virus continuera de circuler si tout le monde n'est pas vacciné. Peu importe qu'il ait des papiers ou non.



Dans son rapport, la Croix-Rouge parle du « mur invisible » qui se dresse sur la route des migrants qui veulent se protéger de la pandémie. En particulier ceux qui n'ont aucun statut. C'est le cas en Grèce, où 50 000 personnes qui n'ont pas de numéro de sécurité sociale n'ont pas accès à la vaccination.
 
C'est le cas aussi en Pologne et en République Dominicaine où les vaccins sont réservés aux résidents. Mais même dans les pays qui ont ouvert leur programme, d'autres barrières, matérielles, existent. C'est ce que dit Tiziana Bonzon, responsable Migration à la Fédération internationale de la Croix-Rouge.
 
« Nous vivons dans un monde qui est de plus en plus digitalisé et numérique, où même la prise de rendez-vous auprès du médecin se fait maintenant par internet. Eh bien quand vous avez juste l'argent pour vous payer à manger, vous n'avez pas forcément l'accès à internet et pas les moyens de prendre ces prises de rendez-vous. Ça devient compliqué. »
 
L'étude menée par la Croix-Rouge montre qu'aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les migrants qui pourraient prétendre à la vaccination ne le font pas de peur d'être enregistrés par les autorités et expulsés.
 
Mais des contre-exemples existent. La Colombie a, par exemple, décidé d'inclure près de 2 millions de réfugiés vénézuéliens dans son programme de vaccination. Et en Jordanie, les autorités ont déjà livré les premières doses de vaccins dans les camps de réfugiés syriens alors que le pays n'a pas encore sécurisé suffisamment de doses pour couvrir toute sa population.

RFI

Mardi 9 Mars 2021 - 10:44


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter