Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le mariage de la princesse du Japon reporté à cause des dettes impayées de sa belle-famille

Au Japon, le prince et la princesse d'Akishino ont déclaré que le mariage de leur fille Mako ne pouvait avoir lieu avant que leur futur gendre et la mère de ce dernier n'épongent leurs dettes.



Le mariage de la princesse du Japon reporté à cause des dettes impayées de sa belle-famille
Selon les médias japonais, le couple princier s'est d'ores et déjà entretenu à de nombreuses reprises avec le fiancé, Kei Komuro, et sa mère, pour les informer que la cérémonie ne pourrait avoir lieu tant que ce problème d'ordre financier n'était pas réglé.

Des dettes révélées par les Magazines japonais

Cette demande est survenue quelques jours après la publication, dans des magazines japonais, d'une information selon laquelle la future belle-mère de la princesse Mako avait des problèmes d'argent, suite à un emprunt qu'elle avait contracté auprès de son ex-compagnon pour payer les études de son fils. 

A l'origine, le mariage était prévu pour le mois de novembre 2018, mais en février dernier, il a été une première fois reporté pour l'année 2020. Le jeune couple avait alors expliqué qu'il avait besoin de temps pour «avoir une réflexion plus profonde sur le mariage». Il craignait également que les préparatifs de ces noces impériales, les premières depuis le mariage de la fille unique de l'empereur Akihito en 2005, ne viennent éclipser l'abdication du souverain, qui aura lieu le 30 avril 2019. 

Aucune nouvelle date fixée

Le futur marié, Kei Komuro, s'est envolé seul pour New York au début de ce mois d'août, pour poursuivre ses études de droit pendant trois années supplémentaires. Aucune nouvelle date n'a pour l'heure été fixée pour les nombreuses cérémonies de ce mariage traditionnel shinto. Mais selon les propos d'une source proche du couple, qui s'est confiée à Kyodo News, les fiancés restent proches l'un de l'autre, et ont toujours l'intention de se marier.

La princesse Mako, première petite-fille de l'empereur Akihito, avait créé la surprise au pays du Soleil-Levant en septembre dernier, en annonçant ses fiançailles avec ce jeune avocat âgé de 26 ans, qu'elle avait rencontré lors de ses études à l'université de Tokyo. Comme toutes les autres femmes de la famille impériale japonaise, elle perdra son titre après le mariage, Kei Komuro étant un roturier. 

Cnews 

AYOBA FAYE

Jeudi 9 Août 2018 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter