Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Le président algérien appelle les militaires au pouvoir au Mali à «retourner à la légalité»

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune évoque la crise malienne. L’accord de paix signé à Alger en 2015 doit être appliqué, a-t-il déclaré dimanche à la presse algérienne.



« Je demande aux dirigeants actuels du Mali de retourner à la légalité dans les meilleurs délais. » Devant la presse algérienne, le président Abdelmadjid Tebboune a insisté : pour sortir de la crise malienne, il faut des élections, il faut donner la parole au peuple. 
 
Communément appelé le « Grand voisin », l’Algérie partage 1400 km de frontière avec le Mali et c’est à Alger que l’accord de paix entre le gouvernement malien et les ex-rebelles a été signé en 2015. Dans sa sortie, le président algérien revient sur cet accord : « Tant que l’accord de paix ne sera pas appliqué, les problèmes du Mali persisteront », dit-il.
 
Depuis sa signature, l’application de l’accord de paix sur le terrain est poussive. Les ex-rebelles ont récemment officiellement déploré « l’abandon de l’accord » par le gouvernement malien de transition, avant de manifester « beaucoup d’inquiétude » face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Les ex-rebelles de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) contrôlent toujours la ville de Kidal située au nord-est du Mali, dans une région frontalière à l’Algérie.

RFI

Lundi 1 Août 2022 - 10:47


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter