Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le salon de Amath Dansokho, lieu de prise de décisions ayant marqué l’histoire politique du Sénégal



Le salon de Amath Dansokho, lieu de prise de décisions ayant marqué l’histoire politique du Sénégal
Le salon du défunt Amath Dansokho, a été pendant longtemps le lieu de rendez-vous de  toute l’opposition politique sénégalaise. C’est cet endroit que beaucoup de décisions ayant marqué l’histoire politique du Sénégal ont été prises, rapporte L’Obs qui a fait l’inventaire des secrets.

Ce 31 mai 2008, fatigués d’essuyer des revers face à Me Abdoulaye Wade et la coalition Sopi, l’opposition décide de faire bloc pour assurer, pour ne pas manger une nouvelle baffe aux Locales de 2009. Il est 16 heures moins et des véhicules venus se pointer devant le bâtiment, sortent connus ou reconnus du petit écran et des pages de journaux.

Ce jour là, il y avait 38 convives qui doivent tenir une réunion pour discuter sur la mise sur pied de la coalition Benno siggil Sénégal (Bss). « J’étais le président de séance », se souvient l’actuel maire de Thiès, Talla Sylla, qui  soutient que toutes les forces de l’opposition étaient présentes chez Dansokho, hormis Rewmi.

« C’est là-bas que ce sont prises les mesures fortes qui ont permis à Benno Siggil Sénégal de gagner l’essentiel des collectivités locales en 2009 », rappelle Talla Sylla.

Le salon a abrité les réunions de l’initiative pour l’alternance 2000

Amath Dansokho a invité un jour Abdoulaye Bathily et Landing Savané autour d’un petit déjeuner. Après l’adhésion à l’Initiative de l’alternance de 2000, un programme de travail a été sur en place. Le projet, est par la suite proposé à Abdoulaye Wade qui l’a adopté. Il en a fait de son programme en campagne et envoie Abdou Diouf à la retraite au soir du scrutin du 19 mars 2000.

Un lieu témoin de l’intégration difficile de Macky dans le Benno

Cadre de retrouvailles et de conception d’organisations politiques, le salon de Dansokho a été aussi le témoin de beaucoup de séparations. La coalition populaire pour l’alternative (Cpa), censée produire un seul candidat à la présidentielle de 2007, a éclaté sous les yeux du président fondateur du Pit.

« J’ai vécu dans ce salon, la censure de la Cpa en 2007, à la veille de la présidentielle. C’était la réunion de la dernière chanc. Nous, femmes de l’opposition, avions saisi l’occasion pour rencontrer les leaders dans le salon de Dansokho afin que cette union soit préservée. L’organisation a éclaté à la veille du dépôt des candidatures. Moustapha Niasse, Abdoulaye Wade, et Feu Ousmane Tanor Dieng, peinant à trouver un consensus, ont déposé chacun leur candidature, sortant ainsi de la Cpa », rapporte Hélène Tine.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 27 Août 2019 - 11:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter