PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Les co-fondateurs de Wari dressent la BCEAO contre Kabirou Mbodjie



Les co-fondateurs de Wari dressent la BCEAO contre Kabirou Mbodjie
Co-fondateurs de Wari avec Kabirou Mbodj, Seyni Camara, Malick Fall et Cheikh Tague ont saisi d’une lettre le gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) avec ampliation au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et à la Direction de la Monnaie du Crédit.

Ces derniers y précisent qu’ils lui adressent la missive pour l’informer de certains faits relatifs au dossier Wari, informe «Libération».

«Le 24 juillet 2015, nous avons adressé une signification de lettre aux différentes banques et partenaires de Wari pour alerter et dénoncer le détournement du réseau des Points services Interactive au profit d’Interling, société uni personnelle de M. Kabirou Mbodjie qu’il a créée à cet effet. Ces correspondances dont copie a été transmise à la BCEAO et à la DMC sont restées sans suite», écrivent les actionnaires qui ajoutent à l’endroit du gouverneur de la banque: «Courant mars 2016, nous avons été approchés par vos services notamment la Direction des systèmes et moyens de paiements. Il nous a été révélé qu’une mission d’audit et de contrôle des opérations de Wari au niveau de ses partenaires bancaires était envisagée et que notre concours pourrait être utile pour la mission. Nous avons naturellement marqué notre accord étant donné que ça corroborait parfaitement les actions que nous menions jusque-là dans le cadre de notre bataille contre Kabirou Mbodjie pour la bonne gouvernance et la transparence du système Wari. Le 23 mars, nous avions été conviés pour une séance de travail avec le Comité chargé de piloter la mission. La réunion s’est tenue au 7ème étage de la Direction nationale de la BCEAO en présence d’une dizaine de cadres supérieurs issus de différentes directions et de la commission bancaire. Cette forte mobilisation suffisait à traduire toute l’importance qu’attachaient les plus hautes autorités de la BCEAO à cette mission. Le rencontre avait duré presque quatre (4) heures et s’était très bien déroulée (…). A l’issue de cette rencontre, nous nous étions entendus sur une méthodologie d’audit permettant de mener les contrôles de façon efficace et efficiente. Nous avions donné à la mission une liste précise de documents et rapports à requérir auprès des banques et Wari. Par contre, il demeure important de préciser que nous avions mis en garde les auditeurs contre une résistance et une obstruction auxquelles ils feraient certainement face, connaissant la nature du sieur Kabirou Mbodjie. Mais ils restaient convaincus qu’il n’en serait rien et qu’au pire des cas, ils disposeraient de moyens coercitifs en tant qu’autorité légitime supérieure».

N’ayant «plus de nouvelles de la mission de la BCEAO et leur lettre de relance en date du 18/04/2016 est restée sans suite», ces co-fondateurs pensent «savoir que leurs craintes étaient justifiées».

«Le plus étonnant», disent-ils, «est qu’ (ils ont) appris qu’une semaine après le démarrage de la mission, Wari avait effectué deux (2) gros virement d’un montant de cent (100) millions de F CFA puis 65 millions de F CFA en faveur de la Fondation Children of Africa, fondation dirigée par la Première dame de la Côte d’Ivoire. Nous avions d’ailleurs adressé en date du 08/06/2016 une lettre recommandée à ladite formation (…). Certes, notre société participe souvent aux élans de solidarité dans divers domaines sociaux mais jamais pour d’aussi fortes sommes ni au Sénégal ni ailleurs (…). Il y a lieu de noter une très troublante coïncidence entre ces deux (2) événements. Un virement qui intervient juste une semaine après réception de la lettre de mission de la BCEAO… ».

Forts de ce fait, Seyni Camara, Malick Fall et Cheikh Tague attendent que «des mesures conservatoires soient prises». 


Vendredi 14 Avril 2017 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter