Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM







PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité





Les réactions dans le monde à la mort du leader d'al-Qaïda


Les réactions dans le monde à la mort du leader d'al-Qaïda
A la suite de l'annonce de la mort d'Oussama ben Laden faite par le président américain, Barack Obama, les réactions se multiplient. L'ancien président des Etats-Unis, George W. Bush estime qu'il s'agit d'une « victoire pour l'Amérique ». En France, Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères estime qu'il s'agit d'une « victoire de toutes les démocraties qui se battent conte ce fléau abominable qu'est le terrorisme ». Le Premier ministre britannique David Cameron parle d'un « grand soulagement pour les peuples du monde ». Israël, par le biais d'un communiqué de son Premier ministre Benjamin Netanyahu, a également réagi, estimant que cette nouvelle est un « triomphe » pour les démocraties.

Les réactions dans la presse internationale


CNN : le département d'Etat met en garde contre une possible augmentation des violences anti-américaines

ABC news : Les forces américaines ont tué Oussama ben Laden dans une opération militaire

CBS news : La mort de ben Laden ne signifie pas la mort d'al-Qaïda

BBC : Le fondateur et leader d'al-Qaïda, Oussama ben Laden a été tué par les forces terrestres américaines au Pakistan

Le Monde.fr : Oussama ben Laden est mort au Pakistan

Le Figaro.fr : Barack Obama annonce la mort d'Oussama ben Laden

El Pais.com : Les Etats-Unis tuent ben Laden dans une opération au Pakistan

Jerusalem Post : Oussama ben Laden tué dans une opération militaire américaine
« C’est une victoire pour l’Amérique ». C’est en ces termes que l’ancien président américain, George Bush a accueilli l’annonce de la mort d’Oussama ben Laden. Dans une déclaration écrite adressée aux médias, il reconnaît que l’actuel résident, Barack Obama, l’avait averti plus tôt dans la soirée du dimanche 1er mai 2011 pour lui annoncer cette nouvelle.

« Je l’ai félicité, ainsi que les hommes et les femmes de nos services armés de renseignements qui ont consacré leur vie à cette mission. Cet accomplissement capital est une victoire pour l’Amérique, pour les peuples épris de paix et pour tous ceux qui ont perdu des proches le 11 septembre 2001 », a déclaré l’ancien président, qui avait lancé une invasion en Afghanistan afin de capturer le leader d’al-Qaïda.

Pour conclure, George W. Bush estime que « le combat contre la terreur continue, mais ce soir l’Amérique a envoyé un message sans équivoque : justice sera rendue quel que soit le temps que cela doit prendre ».

En France, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré qu'il s'agissait d'une « victoire de toutes les démocraties qui se battent conte ce fléau abominable qu'est le terrorisme ». « La France, les Etats-Unis comme d'autres pays européens coopèrent étroitement pour lutter contre le terrorisme. C'est donc une nouvelle qui me réjouit profondément » , a-t-il ajouté sur France Inter. Alain Juppé a cependant prévenu que la disparition du chef d'Al-Qaïda ne faisait pas disparaître la menace d'attentats. « Nous serons plus vigilants que jamais. La menace terroriste est élevée, on l'a vu hélas encore à Marrakech il y a quelques jours » , a-t-il poursuivi. Pour le ministre des Affaires étrangères, « le combat n'est certainement pas terminé contre ce qui est la pire des lâchetés, s'attaquer à des innocents » .


Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a déclaré sur RTL que la mort d'Oussama ben Laden est « un évènement considérable pour le monde entier ».

Autre réaction européenne : le Premier ministre britannique, David Cameron, estime quant à lui que cette nouvelle est un « grand soulagement pour les peuples du monde ». « Oussama ben Laden était responsable des pires atrocités terroristes que le monde ait connues. C’est un grand succès qu’il ait été retrouvé et qu’il ne puisse être en mesure de poursuivre sa campagne mondiale de la terreur » souligne-t-il dans un communiqué. La Grande-Bretagne avait suivi les Etats-Unis dans leur offensive en Afghanistan. Al-Qaïda, la nébuleuse terroriste dirigée par Oussama ben Laden, avait revendiqué les attentats de Londres, le 7 juillet 2005 qui avait fait 76 morts et plus de 700 blessés.

L'Allemagne a également réagi par le biais de son ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, qui estime qu'il s'agit d'une « bonne nouvelle pour tous les hommes dans le monde qui pensent librement et sont pacifiques ». « Oussama ben Laden était l'un des terroristes les plus brutaux du monde » , a-t-il ajouté. « Il a sur la conscience la mort de milliers d'innocents ». L'Allemagne, au même titre que la France, est l'une des cibles de l'organisation terroriste al-Qaïda, du fait de son engagement militaire en Afghanistan.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a également réagi à l'annonce de la mort du chef d'al-Qaïda Oussama ben Laden. « Le Premier ministre félicite le président américain Barack Obama pour cette victoire de la justice, de la liberté et des valeurs communes des pays démocratiques qui ont combattu côte à côte le terrorisme ». Shimon Peres, le président israélien, estime quant à lui que l'élimination du chef d'al-Qaïda constitue un « grand succès non seulement pour les Etats-Unis, mais aussi pour le monde libre qui respire mieux après la punition méritée infligée avec retard à Ben Laden ».

En Turquie, le président Abdullah Gül, s'est réjoui de la nouvelle de la mort du chef d'al-Qaïda. « J'accueille avec grande satisfaction sa mort » , a-t-il dit devant la presse
à l'aéroport Ankara, avant d'ajouter « la façon dont il a été éliminé doit servir d'exemple à tout le monde » . La Turquie est également confrontée au problème du terrorisme. En 2003, une cellule turque d'al-Qaïda avait été tenue pour responsable par les autorités d'attentats commis en novembre 2003 contre deux synagogues qui avaient fait 63 morts, dont le consul britannique.

L'Inde applaudit également l'annonce de la mort du chef d'al-Qaïda. Mais le ministre de l'Intérieur, P. Chidambaram, estime que cette nouvelle prouve que le Pakistan reste un sanctuaire pour les terroristes. « Nous prenons note avec une grande inquiétude la partie du communiqué dans laquelle le président Obama déclare que l'opération dans laquelle Oussama ben Laden a été tué a eu lieu à Abbotabad profondément à l'intérieur du Pakistan » , a déclaré le ministre dans un communiqué. « Ce fait souligne notre préoccupation selon laquelle des terroristes appartenant à différentes organisations trouvent un sanctuaire au Pakistan ».

Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité