Libération de Karim Wade : Macky et Cie répondent à Me Wade

La polémique au sujet des conditions de la libération de Karim Wade n’est pas prête de s’estomper avec les extraits de la lettre que l’Emir du Qatar aurait adressée au Président Macky Sall lui demandant d’adresser la grâce au fils de Me Abdoulaye Wade, prenant à contre-pied les déclarations de l’ancien chef de l’Etat faisant soutenant le contraire.



Libération de Karim Wade : Macky et Cie répondent à Me Wade
C’est la réponse du berger à la bergère. Me Wade Abdoulaye Wade qui, dans une interview accordée au journal «La Tribune», avait déclaré que  son successeur Macky Sall avait quémandé auprès de l’Emir du Qatar d’héberger Karim Wade n’a pas tardé à susciter la réaction des proches du pouvoir.

Et c’est le ministre-conseiller chargé de la communication de la Présidence, El Hadj Kassé qui était monté le premier au créneau dans les colonnes de «L’Observateur» pour dénoncer une aliénation de la vérité car, avait-il relevé, «non seulement c’est de la spéculation, mais aussi le candidat Wade sait parfaitement ce qui s’est passé. Il sait ce qu’il a demandé à l’Emir du Qatar et il sait le contenu de la lettre que l’Emir a envoyée au Président Macky Sall».

Avant de le menacer implicitement : «Maintenant, s’il persiste dans l’intoxication, nous allons publier la lettre dans sa version arabe et dans sa traduction en français. Comme ça, toute l’opinion saura ce qui s’est passé».

Nos confrères de «Libération» qui se sont entretenus avec une source très au fait du dossier ont révélé que c’est Al Thani en personne qui avait prié «son ami » Macky Sall, pour des raisons «humanitaires», d’accorder la liberté à Wade-fils, en lui chuchotant que ce serait possible via une grâce présidentielle. Demande qui a trouvé l’adhésion du chef de l’Etat puisque, quelques temps après cette intercession, l’ancien ministre du «Ciel et de la Terre » sera gracié et envoyé au Qatar où il séjourne jusqu’à présent. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 10 Juillet 2017 - 11:06




1.Posté par Leuk le 10/07/2017 13:19
Quoi qu'il en soit, il ressort avec évidence que la CREI avec la Traque de Biens Supposées Mal Acquis ce n'est pas du sérieux

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter