Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Locales 2019: "si Macky Sall avait maintenu les élections, il aurait mis un pas vers le début de la fin de son mandat"



Locales 2019: "si Macky Sall avait maintenu les élections, il aurait mis un pas vers le début de la fin de son mandat"
L'ancien ministre Fatou Blondin Ndiaye Diop, par ailleurs membre de la Plateforme "Aar Li Nu Book" (préserver nos bien communs en wolof), s'est exprimée dimanche sur le report des élections locales. A l'en croire, si le président Macky Sall avait maintenu le scrutin au 1er décembre 2019, il aurait mis un pas vers le début de la fin de son mandat.

"Les élections locales c'est vraiment la bête noire de tous les gouvernements. C'est reporter pour des raisons fallacieuses, mais j'ai une opinion la dessus. Je suis sûre que cette années, si Macky Sall avait maintenu le scrutin, il aurait mis un pas vers le début de la fin de son mandat", a affirmé Mme Diop, sur la Rfm, lors de l'émission Grand Jury.

En fait, c'est cette peur des résultats des locales qui a motivé le report des élections. " C'est comme ça que je l'analyse. Car il n'y a pas de raisons qu'on ait pas anticipé en faisant le parrainage, et le fichier électoral avec toutes les recommandations émises par l'Union européenne, après la présidentielle. Comment sommes-nous arrivés là, avec l'impression de recommencer à zéro", s'interroge t-elle.

Les députés se réuniront en séance plénière mardi prochain pour examiner le projet de loi relatif au report des élections locales prévues initialement le 1er décembre 2019. Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique défendra le dit projet de loi consacré également à la prorogation du mandat des élus territoriaux.

Initialement prévues le 1er décembre 2019, les élections départementales et municipales sont reportées pour être tenues au plus tard le 28 mars 2021, informe un communiqué transmis à PressAfrik et signé du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, le 5 novembre dernier.

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 17 Novembre 2019 - 12:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter