Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM






PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)









Macky Sall accuse Me Wade de tout manigancer pour « un report de la présidentielle »


Rédigé le Samedi 18 Février 2012 à 10:56 | Lu 624 commentaire(s)


Le candidat Macky Sall a déclaré vendredi que le président sortant Abdoulaye Wade est « en train de créer les conditions pour le report de l’élection présidentielle » du 26 février, avec la « répression » des manifestations de l’opposition par les forces de l’ordre.


Macky Sall accuse Me Wade de tout manigancer pour « un report de la présidentielle »

En meeting électoral à la place de Gao, M. Sall a condamné la « répression », vendredi à Dakar, de la manifestions du Mouvement du 23 juin par les forces de sécurité. Une manifestation qui a enregistré un nombre important de blessés.

« Depuis quelques jours, le candidat sortant, Abdoulaye Wade agresse les opposants, les candidats à l’élection présidentielle. Cela est tout à fait inacceptable », s’est-il insurgé.

« Il semble que des candidats ont été violentés. Tous les candidats sont d’égale dignité. J’en appelle à la lucidité des forces de l’ordre. Elles ne sont pas obligées d’obéir à des ordres illégaux. Je souhaite que cette violence cesse dans l’intérêt de la stabilité de notre pays », a-t-il ajouté.

Le candidat de la coalition Macky2012 estime que « le président sortant et son gouvernement sont en train de créer les conditions pour un report de l’élection présidentielle du 26 février ».

« Je veux le mettre en garde : qu’il ne peut pas compromettre la tenue de cette élection. Sa candidature a déjà divisé le pays, a mis en péril la stabilité du Sénégal », a-t-il conclu.

Un report de la présidentielle qui revient toujours dans les discours de campagne, mais qui reste rejeté par presque la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle prochaine. Pour Cheikh Bamba Diéye, leader du Front pour le socialisme et la démocratie / Bennoo Jubël, il n’a pas « payé la caution pour boycotter ou s’éterniser dans une élection présidentielle ». Pour certains, le report de l’élection présidentielle est « exclu ». Mais des signaux de report restent perspectifs via les violences électorales qui ne cessent de s’accroitre. 





Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports | PressAfrik_Charte