Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mauvaise gouvernance : le régime de Macky Sall est « pire » que celui de Wade, estime Mody Niang



Mauvaise gouvernance : le régime de Macky Sall est « pire » que celui de Wade, estime Mody Niang
Inspecteur de l’Education à la retraite, par ancien porte-parole de l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), Mody Niang, s’est exprimé dimanche sur la mauvaise gouvernance au Sénégal. En faisant la comparaison entre le régime de Wade et celui de Macky Sall, il s’est demandé si le dernier n’est pas pire que le premier.

« Les deux gouvernances sont superposables. A la limite, je me demande, si la gouvernance de Macky n’est pas pire que celui de Abdoulaye Wade », a répondu à la Rfm, M. Niang, qui est très reconnu à travers les Tribunes qu’il envoie à la presse pour dénoncer la mal gouvernance des deux régimes.

Puis, il s’explique : « Wade parfois, il jouait le jeu, il prenait les membres de son entourage, on les mettait en prison pour quel temps au moins. Mais avec Macky Sall cela ne se passe jamais. Il a, sur sa table, des dizaines de rapports qui mettent gravement en cause de hauts responsables ».

M. Niang a rappelé que quand « le rapport de l’Inspection générale recommande expressément l’ouverture d’information judiciaire contre monsieur tel pour détournement présumé de 10, 15 et 30 milliards, depuis 2012, pas un mot sur ces rapports. On se pose des questions », dira-il, ajoutant que le président Sall « ferme les yeux sur tout, sauf sur une faute commise un opposant ».

Rappelons que dans son discours à la Nation en 2012, le président Macky Sall avait soutenu qu’il  ne protégera personne de ses proches, notamment dans le cadre de la gestion des deniers public.

« A tous ceux qui assument une part de responsabilité dans la gestion des deniers public, je tiens à préciser que je ne protègerai personne. Je dis bien personne ! », avertissait-il. Avant d’indiquer que sa gestion sera toujours guidée par le souci de la transparence et de la responsabilité. 

Il assurait aussi qu’il s’engageait à dresser les comptes de la nation et à éclairer l’opinion sur l’état des lieux. «S’agissant de la gouvernance économique, je serai toujours guidé par le souci de transparence et de responsabilité dans la gestion vertueuse des affaires publiques ».

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 23 Février 2020 - 13:38


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par Ndiaye le 23/02/2020 14:33
Quel menteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter