Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mort des experts de l’ONU: le Conseil de sécurité met la pression sur la RDC

Dans un communiqué, le Conseil de sécurité des Nations unies exprime ses préoccupations concernant la mise en place de l'accord politique du 31 décembre. Les membres du Conseil réitèrent aussi leur condamnation des violences et des violations des droits de l'homme dans la région des Kasaï ces derniers mois. Les pays membres ont aussi une fois encore fait part de leurs graves préoccupations concernant les découvertes de nombreuses fosses communes et l'assassinat de civils par les forces de sécurité congolaises. Enfin, le communiqué revient sur l'assassinat des deux experts de l'ONU, l'Américain Michael Sharp et la Suédo-Chilienne Zaida Catalan, enlevés et tués au mois mars alors qu'ils enquêtaient dans les Kasaï.



Les autorités congolaises ont confié l'enquête sur l'assassinat de Michael Sharp et Zaida Catalan à la justice militaire. Sans rentrer dans les détails, l'auditeur militaire de Kinshasa affirme que les investigations sont en cours et que plusieurs personnes ont été arrêtées, au moins cinq selon nos informations, sans qu'on ne connaisse leur degré d'implication dans le double meurtre.

Jeudi dans son communiqué, le Conseil de sécurité a souligné la nécessité d'une enquête rapide et complète sur ce double meurtre et appelé à une pleine coopération du gouvernement de la RDC, en signe de défiance vis-à-vis de l'enquête congolaise.

L'ONU a mis sur pied sa propre commission d'enquête le 1er mai dernier, destinée non seulement à vérifier si les procédures internes ont été respectées, mais surtout à établir les responsabilités du crime, explique-t-on à New York. Ensuite, un rapport dont les conclusions seront rendues publiques sera remis au secrétaire général, d'ici trois mois.

Pour sa part, le département d'Etat américain indique « continuer à travailler avec les Nations unies pour s'assurer que des investigations crédibles et rigoureuses soient menées sur les récentes violences dans les Kasaï, y compris l'assassinat des deux experts, pour que les responsables de ces actes haineux soient traduits en justice ». La chancellerie américaine indique également que Washington fournit « aux partenaires locaux » une assistance dans l'enquête.


Rfi.fr

Samedi 6 Mai 2017 - 09:41


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter