Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Nouveau variant « Omicron »: Le monde se ferme à l’Afrique du Sud, un premier cas en Europe

Le nouveau variant B.1.1529 de la COVID-19 détecté en Afrique de Sud, baptisé Omicron, a déjà fait son chemin : la Belgique a annoncé vendredi être le premier pays européen à détecter un cas, et l’UE recommande de suspendre les voyages vers l’Afrique australe.



Nouveau variant « Omicron »: Le monde se ferme à l’Afrique du Sud, un premier cas en Europe
Potentiellement très contagieux et aux mutations multiples, l’identification de ce nouveau variant de la COVID-19 a été annoncée jeudi en Afrique du Sud. Un cas a été détecté à Hong Kong, un en Israël sur une personne revenue du Malawi et un autre en Belgique.

« Il s’agit de quelqu’un qui venait de l’étranger. Testé positivement le 22 novembre. Qui n’était pas vacciné », a annoncé en début d’après-midi le ministre belge de la Santé, Frank Vandenbroucke. Son cabinet a précisé qu’il venait d’Égypte, avait transité par la Turquie et était arrivé sur le sol belge le 11 novembre.
« C’est un variant suspect, on ne sait pas si c’est un variant très dangereux. Pas de panique », a martelé le ministre.

Même tonalité en Afrique du Sud, qui a dénoncé, par la voix de son ministre de la Santé Joe Phaahla, la décision « injustifiée » de plusieurs pays d’interdire l’entrée sur leur territoire des voyageurs en provenance d’Afrique australe.

Dans le sillage de la Grande-Bretagne, qui fournit un gros contingent de voyageurs, plusieurs pays européens dont la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Russie et la Suisse ont interdit les vols en provenance d’Afrique du Sud et des pays voisins.
En début de soirée, l’Union européenne a recommandé de suspendre tous les voyages en provenance d’Afrique du Sud et de six pays d’Afrique australe.

À l’inverse, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a baptisé ce variant Omicron et l’a classé « préoccupant », a rappelé vendredi qu’elle déconseillait « la mise en œuvre de mesures de restrictions aux voyages ».

Les États-Unis ont eux dit attendre davantage de données scientifiques pour prendre une « décision réfléchie » sur une limitation des vols.  

Lapresse.ca

Vendredi 26 Novembre 2021 - 19:46


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter