Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ô gloire à Yaya JAMMEH



L’autre jour un quotidien de la place, nous offrait en grand titre : « un dictateur sort par la grande porte… » Faisant allusion à l’attitude désormais héroïque et historique de son excellence Monsieur Yaya JAMMEH. Je n’ai pu m’empêcher de relever le paradoxe majeur du fait qu’un dictateur ne peut agir de la sorte, alors force est de reconnaitre que ce Monsieur, n’en déplaise à ses détracteurs, est un très grand patriote gambien, doublé d’un africaniste hors pair. Gloire à Yaya.

Pour que ces autres détracteurs et porte-voix des occidentaux, tapis dans leurs « agences de droits de l’homme », ne s’empressent pour plaire à leurs princes, de le vouer aux enfers terrestres.   

« Observateurs étrangers, oui, mais africains »,
« Acceptation du verdict, coup de fil au vainqueur»,
« Souhait de rester dans son pays natal »,
Constituent suffisamment de faits de haute portée, qui illustrent l’homme Yaya , entre autres ; que les puissances étrangères ne manqueront de noircir à souhait, à l’image de ce que l’on a vécu avec Messieurs Sékou TOURE, Kadhafi , Sankhara, Nkrumah, Cheikh Anta DIOP, Mamadou DIA, j’en passe.

Touts ces vaillants africains, que nous peuples africains tardons à magnifier amplement.

Mon homonyme René Dumond, économiste, disait à l’époque que l’Afrique était mal partie. En convoquant l’histoire on retiendra le rôle ô combien spoliant, déstabilisant que les puissances naguère colonisatrices ont joué. Feu Amady Aly DIENG économiste, disait avec brio que pour nous autres africains, nous avions des facteurs endogènes et exogènes à gérer et à maîtriser, pour sortir de notre sous développement.

A l’orée de nos indépendances, toujours en convoquant  l’histoire, beaucoup de nos chefs d’Etat ont voulu maîtriser ces facteurs, (Séckou TOURE, Mamadou DIA, Nkrumah, Kadhafi, …) mais très vite les puissances ex-colons, ont mis en branle ce qu’elles savent mieux faire : déstabiliser, étrangler économiquement, trouver des pantins pour vouer aux enfers ces vaillants patriotes africains.

Mais qu’à cela ne tienne, l’étau de jadis se desserre, doit se desserrer, pour qu’enfin l’Afrique soit aux africains, que les richesses de l’Afrique profitent aux peuples africains. Gloire au peuple frère de Gambie vive l’Afrique unie et soudée pour faire face aux occidentaux pour l’avènement d’un nouvel ordre économique mondial plus égalitaire.
 

René DIAGNE, Coordonateur du mouvement politique « JOM »

Lundi 5 Décembre 2016 - 12:50


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter