Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Ouganda: les députés suppriment la limite d'âge pour être élu président

En Ouganda, les députés ont adopté la suppression de la limite d'âge des candidats à la présidence. C'est une réforme qui a fait polémique ces derniers mois, car jusque-là, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, n'était pas autorisé à se représenter en 2021. En adoptant cet amendement de la Constitution, les députés modifient les textes de loi en faveur du président.
L'amendement visant à modifier la Constitution a été adopté haut à la main par 315 voix contre 62. Et pourtant, il a fallu trois longues journées de débats agités.
L'ambiance était crispée : des députés de l'opposition ont cassé des assiettes et jeté des ustensiles en signe de désapprobation. Ils ont été évacués manu militari du Parlement.
Sur le fond, ce projet de loi supprime la limite d'âge pour être élu président.
Deux mandats maximum
Autre changement : ce projet de loi réintroduit la limitation à deux du nombre de mandats.
Cette modification entrera en vigueur après la prochaine élection présidentielle. Du coup, de nombreuses voix se sont élevées ces derniers mois, dénonçant une énième manipulation juridique pour permettre au chef de l'Etat, Yoweri Museveni, âgé de 73 ans et en poste depuis 1986, de briguer un mandat de plus.
Par ailleurs, le mandat des députés a été rallongé : il passe de cinq à sept ans, ce qui repousse les prochaines législatives à 2023.
Ce projet de loi doit désormais être approuvé par le chef de l'Etat pour entrer en vigueur.



L'amendement visant à modifier la Constitution a été adopté haut à la main par 315 voix contre 62. Et pourtant, il a fallu trois longues journées de débats agités.

L'ambiance était crispée : des députés de l'opposition ont cassé des assiettes et jeté des ustensiles en signe de désapprobation. Ils ont été évacués manu militari du Parlement.
Sur le fond, ce projet de loi supprime la limite d'âge pour être élu président.

Deux mandats maximum       

Autre changement : ce projet de loi réintroduit la limitation à deux du nombre de mandats.
Cette modification entrera en vigueur après la prochaine élection présidentielle. Du coup, de nombreuses voix se sont élevées ces derniers mois, dénonçant une énième manipulation juridique pour permettre au chef de l'Etat, Yoweri Museveni, âgé de 73 ans et en poste depuis 1986, de briguer un mandat de plus.

Par ailleurs, le mandat des députés a été rallongé : il passe de cinq à sept ans, ce qui repousse les prochaines législatives à 2023.

Ce projet de loi doit désormais être approuvé par le chef de l'Etat pour entrer en vigueur.

RFI

Jeudi 21 Décembre 2017 - 09:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter