Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pétrole Brent : le pétrole brent remonte à 70 dollars le baril pour la première fois depuis plus de sept mois



  Pétrole Brent : le pétrole brent remonte à 70 dollars le baril pour la première fois depuis plus de sept mois
(BFM Bourse) - Les prix du baril de pétrole grimpent encore lundi matin dans la lancée de vendredi, au regard de l'escalade des tensions entre États-Unis et Iran faisant craindre un embrasement au Moyen-Orient. Le cours du brut européen de référence, le Brent, atteint ainsi un sommet depuis fin mai dernier.

À 10h00 lundi, le baril de Brent de la mer du Nord vaut 70 dollars tout pile (+2,04% par rapport à la clôture de vendredi), niveau qu'il n'avait plus atteint depuis le 28 mai dernier. L'autre référence internationale, le baril de "light sweet crude" (WTI) américain, avait déjà bondi, vendredi, à son plus haut niveau depuis mai à New York, "porté par la crainte d'une escalade entre Washington et Téhéran pouvant perturber l'offre d'or noir dans le monde" souligne Mirabaud Securities. À 64,06 dollars lundi (+1,6%), le baril de WTI touche désormais un plafond depuis fin avril 2019.

Escalade des tensions US - Iran au cours du week-end

"Ce début d'année est marquée par la forte hausse des tensions entre Washington et Téhéran. Donald Trump veut sans doute éviter une guerre, mais qui sait dans quelle mécanique les Etats-Unis ont mis le doigt en décidant d'assassiner le général iranien le plus populaire, et qui était également un proche de l'ayatollah", se demande Tangi Le Liboux, analyste pour Aurel BGC.

De fait, les prix des barils de Brent et WTI ont pris jusqu'à 4% vendredi peu après l'annonce de la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani. "Tout le monde aura sa revanche pour le sang du martyr" avait alors promis le président iranien Hassan Rohani.

Et trois jours après l'élimination de Qassem Soleimani à Bagdad par les forces américaines, la tension est encore montée d'un cran au cours du week-end. Le parlement irakien a en effet adopté dimanche une résolution réclamant la fin de la présence de troupes américaines dans le pays, un vote qui a conduit les Etats-Unis à brandir la menace de sanctions contre Bagdad.

Donald Trump a en outre menacé dimanche de frapper 52 sites ciblés en Iran si la République islamique attaquait du personnel ou des sites américains en guise de représailles.

Après avoir connu, en 2019, sa meilleure année depuis 2016 (+34% pour le WTI, +23% pour le Brent), le pétrole brut démarre l'année 2020, les cours des deux références mondiales reprennent déjà 4,7% (WTI) et 6% depuis le 1er janvier.

Total et TechnipFMC en hausse

Si les tensions géopolitiques pèsent nettement sur la Bourse de Paris (-1,3% pour le CAC à 10h30), les valeurs pétrolières sont logiquement recherchées lundi matin, Total s'adjugeant 1,2% quand Technip prend 0,7%, ce qui correspond aux deux meilleures performances au sein du baromètre du marché parisien à ce stade. Sur le SRD, le parapétrolier Schlumberger profite également de la hausse des cours du brut, avec un gain de 1,7%.

BFMTV

Lundi 6 Janvier 2020 - 12:03


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter