Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



« Plus de 1.267 panneaux publicitaires décomptés sur la voirie classée » : le Préfet de Dakar parle de d’agression visuelle

Près de 1267 panneaux ont été répertoriés sur la voirie classée gérée par l’Ageroute qui mène de l’avenue Malick Sy à la corniche passant à l’Aéroport militaire. Telle est la révélation du Préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, qui parle de « pollution voire d’agression visuelle ».



« Plus de 1.267 panneaux publicitaires décomptés sur la voirie classée » : le Préfet de Dakar parle de d’agression visuelle
Le préfet de Dakar a entamé, avec son équipe, une opération de décompte des panneaux publicitaires dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 décembre 2019, ce pour assainir le cadre de vie à Dakar. Choqué par le nombre pléthorique de panneaux publicitaires installés sur la voirie classée, Alioune Badara Samb parle d'acharnement voire de « violence ». 

« L’environnement de notre espace public est aujourd’hui paralysé voire cannibalisé par la présence de panneaux publicitaires à des proportions qui figent à la limite la violence en terme de pollution visuelle », a-t-il constaté. 

Poursuivant, il a ajouté : « Je me suis permis de faire les décomptes avec mes équipes sur l’autoroute en allant de Malick Sy à Léopold Sédar Senghor, après sur la corniche. Nous avons dénombré pas moins 1267 panneaux publicitaires. Et sur ces deux voies, il s’agit de la voie classée ». Le chef de l'exécutif départemental de rappeler que « la gestion de cette voie classée relève d'Ageroute par la réglementation du décret 2012-14-40, donne compétence à l’Ageroute pour la gestion de la voirie classée ».

Il a informé par ailleurs qu’une sommation a été servie pour l’harmonisation des panneaux publicitaires sur ces axes. « Le 18 novembre, nous avons, de concert avec l’Ageroute, publié un communiqué qui servait de sommation pour rappeler qu’en attendant une réglementation voir une harmonisation des panneaux publicitaires à travers la ville de Dakar, sur demande de l’Ageroute, nous avons commencé à mettre au moins à niveau 0 sur ces deux axes-là où le niveau de pollution visuelle dépasse l’entendement ». 

« Après cette sommation, nous avions besoin d’aviser les publicistes, les responsables de panneaux parce que », a-t-il rappelé, « au-delà des professionnels qui font de ce travail un métier, on a connu une certaine anarchie avec pas mal de personnes qui, du jour au lendemain, s’élèvent pour poser des panneaux sur les autres axes », a-t-il pesté. Non sans avertir les acteurs concernés que « tous les axes seront investis pour mettre un terme à cette pollution visuelle ».

Aminata Diouf

Mardi 17 Décembre 2019 - 14:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter