Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Pour des lendemains de paix électoraux



Pour des lendemains de paix électoraux
A. Base de référence :
Extrait du journal Vox populi du jeudi 06 juillet 2017 : « Elections législatives du 31 juillet : le Président de la République, Macky Sall, veut que les élections législatives du 30 juillet ne soient pas entachées d’actes de violences. Le communiqué qui a sanctionné le conseil des ministres qu’il a présidé, hier, au Palais, informe que le Chef de l’Etat ‘’invite tous les acteurs politiques, au sens des responsabilités, afin que la campagne électorale se déroule dans les meilleures conditions, pour la consolidation de la démocratie’’ ».

B. Contexte :
Le 30 juillet 2017, les sénégalaises et sénégalais seront appelés aux urnes pour choisir les 165 honorables députés du peuple à l’Assemblée nationale. C’est un droit civique et un devoir citoyen. C’est également l’expression de notre démocratie dans toute sa rigueur.

Le chemin a été long, minées par des tractations à tout va et des échanges houleux par presse interposées entre l’opposition et le pouvoir. La révision du code électoral n’a pas été facile. Près de 60% des cartes d’électeur attendent encore au niveau des commissions pour être retirer par leurs propriétaires. 

C. Teneur :
Dès l’entame de cette campagne des législatives 2017, les Maisons (Keur Serigne) ont été les cibles des politiciens en quête de prières pour le succès de leurs listes respectives. Ces ‘’Keur Serigne’’ ont été les premiers lieux d’atterrissage.

Convenons-en, en plus de cette requête politico-religieuse, il y a lieu de mieux fructifier ces visites dites de proximité.

Nul observateur n’ignore les enveloppes d’argent remises pour osons le dire ‘’Achat de conscience, quête de ndiggel’’.

L’idéal citoyen est encore de mieux impliquer ces chefs religieux et positivement les pousser à jouer leur rôle de Directeur d’opinion auprès des fidèles.

En cette fin, au bénéfice du bon déroulement et des lendemains de paix des législatives, rien de plus adroit d’impliquer d’une manière responsable telles illustres personnalités.

Le Collectif Religieux d’Appui pour le Bon Déroulement et des lendemains de paix des législatives (CAP-Législatives 2017) se justifie à plus d’un titre. En effet, le jeu en vaut la chandelle. Les exercices de toutes catégories en donnent une justification. Pas un jour ne passe sans que les médias ne fassent écho de bruits annonciateurs de trépas.

Les chefs religieux auront en amont et en aval de se porter comme sentinelles en matière de prévention de conflits politico-sociaux.

Il serait inutile de relever le poids de cette vérité. Tout le peuple a conscience que les élections législatives de 2017 sont sous tension avec des retombées nuisibles à la quiétude du Sénégal.

Nous, Peuple du Sénégal, avons toujours aspiré à vivre en paix et ne cessons de voir comment la construire, mieux, la consolider.

Le collectif jouera pleinement son rôle. Le gouvernement en ligne de mire pour impulser, initier cette dynamique de paix.

C’est toute la portée du projet. La stratégie, la mise en route, la faisabilité ne souffrent nullement d’aucun malaise parce que dictée par la Bonne parole inclusive.

Auteur :
Serigne Saliou Fall ibn Cheikh Modou Moustapha Fall
Expert financier
ssfallconsultant@gmail.com


Vendredi 21 Juillet 2017 - 22:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Septembre 2018 - 18:24 Macky Sall, le Libéralisme, et la BCEAO