Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Programmes de société des candidats à la présidentielle : Le premier ministre pour un débat d’idées

A moins de trois moins de l’élection présidentielle, Souleymane Ndéné Ndiaye, Premier ministre et Directeur de campagne du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), a invité ce mercredi à Dakar « les Sénégalais de tout bord et l’ensemble des acteurs politiques » à un débat d’idées autour des programmes de société des différents candidats à l’élection présidentielle du 26 février prochain.



Programmes de société des candidats à la présidentielle : Le premier ministre pour un débat d’idées
L’objectif de ce débat d’idées est, selon le Directeur de campagne de Me Wade, de jeter « les bases d’un scrutin présidentiel libre et régulier ». « J’invite ardemment les sénégalais à un débat d’idées autour des programmes socio-économiques des candidats », a affirmé le premier ministre qui présidait la cérémonie d’ouverture des assises de l’entreprise, initiées par le Conseil National du Patronat (CNP).

 Pour Souleymane Ndéné Ndiaye, les investisseurs nationaux et internationaux, y compris les travailleurs et le secteur privé, n’ont pas de souci à se faire quant au devenir du Sénégal face aux échéances électorales en perspective. « Que les investisseurs nationaux et internationaux se rassurent, la démocratie sénégalaise fera honneur à son rang », à en croire le chef du gouvernement sénégalais.

En réaction aux inquiétudes du secteur privé national, Souleymane Ndéné Ndiaye a réitéré que « l’année 2012 ne sera pas une exception à la règle ».
Pour le président du Conseil national du patronat (CNP), Baïdy Agne, les sénégalais doivent « refuser que la peur et l’incertitude les animent ». Il invite le « pouvoir et l’opposition à se parler, en vue d’une élection présidentielle apaisée et transparente ».

Le premier ministre a fait remarquer que « la présidentielle de 2012, à l’image de tout autre scrutin, est synonyme de psychose volontairement ou involontairement entretenue par une certaine frange de la population ». C’est pour cette raison qu’il réaffirme son appel à un débat constructif pour lever toute incertitude.

Selon le Directeur de campagne du candidat sortant Me Abdoulaye Wade, « il faut discuter des priorités et en ce qui lui concerne il va se prêter à cet exercice intellectuel, parce qu’il est persuadé que le gouvernement est capable de démontrer la mise en œuvre de son programme ».

Toutefois pour l’heure, la candidature de Me Abdoulaye Wade reste la seule contestée par l’opposition et la société civile sénégalaise.


Jeudi 15 Décembre 2011 - 01:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter