Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC : la localisation du général Ntaganda toujours incertaine

La RDC a accusé, dimanche 17 mars, le Rwanda d'avoir accueilli sur son sol le général Bosco Ntaganda, toujours recherché pour crimes de guerre par la Cour pénale internationale. Kigali s’est contenté de qualifier de balivernes les propos du porte-parole du gouvernement congolais malgré l’arrivée samedi au Rwanda de quelque 700 combattants du M23 tendance Runiga, une faction réputée proche de Bosco Ntaganda. Ce dernier avait disparu depuis plus d’un an, et n’est pas encore vraiment réapparu.



Le général Bosco Ntaganda, en janvier 2009
Le général Bosco Ntaganda, en janvier 2009
Ce n'est pas la première fois qu'on le cherche, ni qu'on le voit un peu partout. Celui qui, il y a tout juste un an, se promenait tranquillement dans les rues de Goma malgré le mandat d'arrêt de la CPI, était d'ailleurs intégré à l’époque aux FARDC.

Depuis, Bosco Ntaganda a réussi à se faire plutôt discret, même si son nom était sur toutes les lèvres et qu'on voyait son ombre planer derrière l'offensive du M23.
Celui que l’on surnomme « Terminator » était très probablement dans le territoire de Rutshuru ces derniers jours. La faction de son rival, Sultani Makenga, disait qu'il combattait aux côtés des troupes de Jean-Marie Runiga, ce que ce dernier a toujours démenti.

Au Rwanda ou dans le parc des Virunga ?

Si les hommes de Runiga ont bien traversé la frontière vers le Rwanda, le général Ntaganda les a-t-il suivis ? Ce ne serait pas la première fois qu'un chef rebelle congolais trouverait refuge ou serait en résidence surveillée au Rwanda. Les aînés de Bosco Ntaganda, Laurent Nkunda et Jules Mutebutsi, y sont d’ailleurs toujours.

Kigali se refuse officiellement à tout commentaire mais parle de balivernes, ou du manque de sérieux du porte-parole du gouvernement congolais. Jusqu'ici, tout indiquait qu'il avait préféré l'ouest à l’est. Il aurait en effet trouvé refuge dans le parc des Virunga et progresserait à pied avec ses escortes en direction du Masisi.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Lundi 18 Mars 2013 - 10:09


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter