Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



RDC: où en est-on du désarmement du groupe armé FRPI deux mois après l’accord de paix?

Deux mois déjà depuis que la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), un groupe armé opérant dans cette province de l’Est, a signé avec le gouvernement un accord de paix. Cependant, depuis sa signature, le processus de démobilisation des futurs ex-combattants n’a toujours pas débuté.



Samedi dernier, alors qu’ils revenaient de Bunia vers Bahema-Boga, dans le territoire d’Irumu, deux civils tombent dans une embuscade. Ils sont tués sur le coup et leur moto est volée. L’incident provoque une vive tension dans la zone. Dans la foulée, des jeunes se révoltent et brûlent des pneus.
 
Le FRPI, qui condamne cette attaque, reconnait que les auteurs viennent de ses rangs, mais le mouvement parle d’un acte isolé.
 
Dans la zone, la société civile plaide pour que le processus de désarmement s’accélère. Selon l’accord, cette étape devrait déjà être entamée depuis le 28 mars, mais le gouvernent explique que le Covid-19 n’a pas permis d’avancer sur ce dossier. Il annonce, par ailleurs, que l’élaboration du plan DDR, Désarmement, démobilisation et réintégration, est terminée. Le début de l’opération est prévu pour le 5 mai.
 
Sur place, les casques bleus népalais de la Mission onusienne, Monusco, ont accéléré les travaux de préparation et de nivellement du terrain qui est destiné à abriter le futur camp de démobilisation.
 
Du côté de la FRPI, on se dit confiant étant donné que certains points de l’accord trouvent déjà satisfaction. C’est notamment le cas de l’avant-projet de loi sur l’amnistie qui a déjà été adopté au niveau du gouvernement. Et certains combattants faits prisonniers ont été libérés.

RFI

Lundi 27 Avril 2020 - 09:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter