Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Rejet de plusieurs listes : Yewwi Askan Wi bande les muscles et va saisir la Cour suprême



La coalition Yewwi Askan Wi a fait face à la presse ce mercredi pour dénoncer les rejets notés de ses listes dans certains départements et communes dont celle de Kédougou et la note du ministre de l'Intérieur contre l'application immédiate des décisions de certains Cours d'Appel en sa faveur. Selon les leaders de cette coalition, cette situation caractérise d’une certaine façon un recule démocratique qui se manifeste par le report du calendrier électoral, la confiscation du droit de vote, et en même temps une prorogation illégale de mandat de certains élus. La coalition se dit prête à faire face au régime et annonce qu'elle va saisir la Cour suprême.

« Il faudrait que tous les Sénégalais sachent que la coalition Yewwi Askan Wi leur tiendra informé régulièrement de l’actualité de la coalition et de tout ce que le régime en place est en train de mettre pour perturber ces élections. Vous avez vu la déclaration qui a été faite par le président de la République en disant qu’il ne peut pas être intimidé par la coalition Yewwi Askan Wi. Mais cette coalition ne se laissera pas distraire par ce président qui ne maîtrise plus la situation. Et ce manque de maîtrise se manifeste au sein même de la coalition BBY... Cette situation caractérise d’une certaine façon un véritable recul démocratique. Et ce recul se manifeste par le report du calendrier électoral, la confiscation du droit de vote de nos concitoyens, et en même temps une prorogation illégale de mandat de certains élus. Et cela, la coalition Yewwi Askan Wi se dressera, restera debout pour faire face à tous ces forfaits », a déclaré Cheikh Tidiane Youm porte parole du jour.

Poursuivant ses propos, M. Youm ajoute : « Nous avons plusieurs listes qui ont été réintégrées sur décision de différents Cour d’Appel et à notre grande surprise une note interne du ministre de l'Intérieur demandant aux Préfets et sous-préfets de ne pas appliquer cette décision. En plus du refus d’appliquer ces différentes décisions, il leur demande de se pourvoir au niveau de la Cour suprême. Ce qui ne relève pas de ces attributions. Parce que l’autorité compétente prévue par le code électoral, reste l’autorité territoriale à savoir les préfets et les sous-préfets… Une manière pour le régime de saboter les élections à venir. Nous n’accepterons pas le report de ces élections ».

La coalition Yewwi Askan Wi s’est aussi prononcée sur le cas du député Moustapha Guirassy dont la liste a été rejetée « injustement ». En effet, Yewwi Askan Wi compte se pourvoir au niveau de la Cour Suprême pour qu’il soit rétabli dans ses droits. Afin que le préfet de Kédougou puisse réintégrer la liste de Guirassy.

Le cas de l’arrestation de Barthélémy Dias a aussi été évoqué. Pour la coalition Yewwi Askan Wi, cela montre une application de la justice de façon « parcellaire à géométrie variable ». Ces leaders ont par ailleurs précisé le cas Issa Sall, « qui est un Magistrat. Et au niveau de sa déclaration à la préfecture, il est mentionné que c’est un administrateur civil ». Ce qui est selon Cheikh Tidiane Youm « un faux et usage de faux réprimé par la loi ».

Pour les rejets de leurs listes, la coalition compte aller jusqu’au bout pour établir l’état de droit.


Mercredi 17 Novembre 2021 - 20:56


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter