Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Retour de Karim au Sénégal : De nombreux journalistes et autorités ont mordu à l’hameçon de PressAfrik

Votre journal en ligne n’a pas voulu échapper au rituel du poisson d’avril. L’idée du retour de Karim Wade au Sénégal est très probable dans le contexte actuel marqué par des tractations et négociations en lieu. C’est pour cette raison que dès notre imagination fertile a suggéré le sujet, nous avons sauté dessus avec une bonne inspiration aidant.



Retour de Karim au Sénégal : De nombreux journalistes et autorités ont mordu à l’hameçon de PressAfrik
L’investiture de Macky Sall demain mardi 2 avril et puis après le 4 avril, occasion ne pouvait être plus belle pour des décisions comme le retour de Wade-fils et la libération de Khalifa Ababacar Sall. Surtout avec l’appel au dialogue et la carte de la décrispation jouée juste après la publication officielle des résultats de l’élection présidentielle du 24 février dernier.
 
Ils sont nombreux ces confrères qui ont appelé pour vérifier si ce n’est véritablement pas un poisson d’avril. «Nous connaissons le sérieux et la crédibilité de PressAfrik. Nous prenons souvent pour argent comptant ses informations. Vous êtes rarement pris à défaut», ont-ils témoigné comme motif justifiant leurs appels. Certains ont failli même lancer un chariot de feu ou en fait une ouverture de l’édition de 12h.
 
Certaines autorités ont été tellement prises de panique qu’elles ont cherché à en savoir un peu plus. «Boy tu es sérieux là. J’espère que ce n’est pas un poisson ou un hippopotame d’avril». Mon téléphone a quasiment explosé sans compter également la lecture de cet article.
 
Même si des proches de la famille Wade ont effectué récemment une visite en Guinée et que Alioune Badara Cissé et Mouhamed Boune Abdallah Dionne sont attendus chez le «Pape du sopi» rien n’est encore au point pour permettre à Karim Wade d’effectuer un retour au bercail sans anicroches.

Par ces lignes, PressAfrik tient à présenter ses excuses à ses précieux abonnés qui se sentiront bernés par notre poisson d’avril.
A l’année prochaine pour un autre plus flippant. 


Lundi 1 Avril 2019 - 17:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter