Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



(Revue de presse du jeudi 27 octobre 2017) Une actualité burkinabé bien relayée au Sénégal



(Revue de presse du jeudi 27 octobre 2017) Une actualité burkinabé bien relayée au Sénégal
Une actualité au Burkina reprise par presque toute la presse du jour au Sénégal. C’est l’Etat burkinabé qui exige des poursuites judiciaires contre le Directeur de « Pan African », Frank Timis pour corruption dans l’affaire de la mine de manganèse de Tambao. Et c’est Timis lui-même qui a soutenu devant la commission d’enquête parlementaire avoir versé jusqu’à 5 milliards de FCFA à François Compaoré (frère de l’ancien chef de l’Etat) ou à des ministres. Ces poursuites judiciaires concernent d’ailleurs plusieurs dignitaires de l’ancien régime. Le rapport de cette commission d’enquête fait aussi remarquer un manque à gagner de plus de 500 milliards pour le Burkina dans l’exploitation minière. L’OBS qui parle de ce sujet, trouve dans le cas du Sénégal, « dans les transactions de recherche et de partage du pétrole et du gaz du Sénégal, la responsabilité des autorités de l’ancien ainsi que de l’actuel régime est engagée ».

LIBERATION parle de soupçons de blanchiment au cœur du zircon et de l’or sénégalais. Le journal relève des versements occultes en faveur de la société MDL avant même la signature de contrats en faveur de la société australienne, mais aussi des changements de décret pour allonger les durées des permis d’exploitation et les exonérations d’impôts qui font perdre au Sénégal des milliards.
Le Sénégal va créer un Institut de l’arachide. C’est une initiative de l’Université El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack qui entend donner à l’arachide toute sa place dans son projet d’enseignement et de recherche. Son recteur, Amadou Tidiane Guiro, l’a dit hier à l’atelier de validation de l’étude sur cet Institut, nous informe SUDQUOTIDIEN.

Le SOLEIL informe que le chef de l’Etat veut, à travers le secteur privé, explorer les opportunités d’affaires avec Varsovie. Macky Sall est arrivé hier en Pologne où il a aussi constaté une émigration de qualité parlant de la communauté sénégalaise sur place.
L’AS informe que le Sénégal et le Mali ont mis la main à la poche pour redonner une santé financière à la société Dakar-Bamako ferroviaire qui était à l’agonie. Le journal explique que les deux pays ont décaissé le reliquat de 7,5 milliards de FCFA pour assurer une période de transition.

Dans le domaine de la santé, le TEMOIN rapporte que « 50% des cliniques et cabinets ne sont pas capables de fournir une autorisation d’exercer leurs activités. Pire, sur 2000 médecins recensés, seuls 1000 sont connus au niveau de l’Autorité ». Le journal cite les résultats d’une étude faite en 2014, sur commande du Syndicat des médecins privés et l’ordre national des médecins du Sénégal. Le TEMOIN ajoute que des syndicalistes dénoncent le mutisme et l’impuissance de l’Autorité.

Le Premier ministre est à l’Assemblée nationale aujourd’hui. WALFQUOTIDIEN écrit que « le PM lance sa seconde opération de lavage d’Aliou Sall ». Le journal qui parle de mascarade, explique que « sous le couvert de questions d’actualité, le Premier ministre sera aujourd’hui à l’Assemblée nationale pour défendre encore le frère du chef de l’Etat empêtré dans le scandale Petro-Tim ». La TRIBUNE parle « d’une dictée préparée » car «  ce face-à-face très attendu risque encore une fois d’être une mise en scène destinée à divertir les populations en leur administrant un placebo à la place du remède efficace capable de venir à bout de leurs maux ».

Selon le POP, « la publication de la liste des 70 membres du Hcct, choisis par le président Macky Sall, a provoqué un véritable malaise dans le camp présidentiel, où les antagonismes se sont exacerbés ». Le journal parle « du quinté du désordre », pour rapporter les sentiments de membres de la mouvance présidentielle qui dénoncent le fait que « le chef de l’Etat n’a d’yeux que pour cinq formations : Apr, Ps, Afp, Ld, Pit ».

Au Ps, ENQUETE met à sa UNE, « Bamba Fall à la Dic, levée de l’immunité de Barth : Sale temps pour les khalifa boys ». Dans le journal, Bamba Fall déclare, « c’est Khalifa Sall, leur principale cible ». Dans le QUOTIDIEN, Ousmane Tanor Dieng qui recevait des socialistes chez-lui hier, a appelé Khalifa Sall et ses hommes à se conformer à la décision du parti de rester dans Benno bokk yaakaar. D’autres propos du nouveau président du Hcct dans le journal, « je ne suis pas obnubilé par des postes » ou encore « nous soutenons totalement Barthélémy Dias ».

DIRECT INFO s’intéresse à la situation de Karim Wade. Le journal écrit, « Karim Wade gracié mais toujours en prison ». Selon le journal sa liberté ressemble fort à un transfèrement de détenu et il lui faudra surmonter de nombreux obstacles pour prétendre être le candidat du Pds en 2019.
 
 


Jeudi 27 Octobre 2016 - 09:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter