Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM







PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité






SON Un climat de plus en plus tendu en Côte d'Ivoire

En Côte d’Ivoire, le climat reste tendu, malgré la levée du couvre-feu, à l’exception des communes d’Abobo et Anyama à Abidjan. Des personnels de l’ONU ont essuyé, le 28 février, des tirs à Yamoussoukro et deux mécaniciens d’hélicoptères ukrainiens ont été kidnappés pendant quelques heures à Abidjan. Les femmes et les jeunes patriotes pro-Gbagbo ont encore fait le siège des casernes de casques bleus et de la base des soldats français de l’opération Licorne. Pendant ce temps, les partisans d’Alassane Ouattara ont eux aussi tenté d’occuper les rues de certains quartiers d’Abidjan et des environs.


Le quartier général de l'Onuci à Abidjan. REUTERS/ Thierry Gouegnon
Le quartier général de l'Onuci à Abidjan. REUTERS/ Thierry Gouegnon
Le visage parfois noirci ou recouvert d’une cagoule, les jeunes patriotes ont investi les rues d’Abidjan. Certains ont les mains nues mais d’autres n’hésitent pas à brandir un gourdin, une machette ou une barre de fer pour tenir leurs barrages improvisés. Leur mission, disent-ils, est d'empêcher les infiltrations rebelles, protéger les institutions et bloquer la circulation des forces internationales de l’Onuci et de l’opération Licorne.

Dans les quartiers favorables à Laurent Gbagbo, ces jeunes gens effectuent de facto le travail des forces de police, bien moins visibles ces derniers jours, mais avec des règles bien à eux. A Abidjan, les étrangers, qu’ils soient noirs ou blancs, ou bien les partisans supposés ou réels d’Alassane Ouattara ne cachent pas leur crainte lorsqu’il s’agit de croiser le chemin de ces gavroches qui clament haut et fort leur amour de la Constitution et de la souveraineté nationale.

Du côté du RHDP, la mouvance politique qui soutient Alassane Ouattara, on s’organise également pour tenir la rue. Depuis dix jours, les jeunes de plusieurs quartiers d’Abidjan mais aussi de certaines villes de province n’hésitent plus à sortir pour braver les forces de l’ordre et mener à l’occasion des actions de guérilla urbaine.

Fait nouveau, ces derniers jours ce sont les femmes qui ont commencé à mobiliser. Lundi dans les communes abidjanaises de Treichville et Koumassi mais aussi à Grand Bassam, les femmes pro-Ouattara ont battu le pavé. Si dans la dernière localité, elles ont pu faire entendre leur voix sans heurt, à Abidjan elles ont été dispersées par des tirs de gaz lacrymogènes et des coups de feu en l’air.

civ_son_choi_young_jin_repres_sec_gen_onu_civ.mp3 CIV_Son_Choi_Young_Jin_repres_sec_gen_onu_CIV.mp3  (496.87 Ko)




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019