Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM




PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)








Sénégal: Les rappeurs du collectif Y'en a marre s'engagent contre Abdoulaye Wade


Rédigé le Samedi 4 Février 2012 à 13:08 | Lu 1187 commentaire(s)


REPORTAGE - Les rappeurs du mouvement Y’en a marre sont à la pointe du mouvement contre Abdoulaye Wade. Apolitique, le mouvement encourage néanmoins à s’inscrire sur les listes électorales et exercer son droit de vote…


Simon et Fadel du mouvement anti Wade des Y'EN A MARRE, pronent le NTS, Nouveau Type Senegalais, le 3 février 2012. VINCENT WARTNER/20 MINUTES
Simon et Fadel du mouvement anti Wade des Y'EN A MARRE, pronent le NTS, Nouveau Type Senegalais, le 3 février 2012. VINCENT WARTNER/20 MINUTES
Ils ne manquent pas de slogans, les membres du mouvement Y’en a marre. Parmi eux, le NTS, le nouveau type sénégalais: «Un type qui n’arrive pas en retard à ses rendez-vous, qui n’urine pas dans la rue, qui se prend en main et est acteur de sa propre vie», explique Simon, rappeur et membre du collectif.

L’idée peut paraître anecdotique mais elle va l’encontre du fatalisme ambiant, bien souvent encouragé par des élites politiques trop heureuses de confisquer à leur population tous ses pouvoirs. «Nous voulons encourager les citoyens à prendre leur destin main, renchérit Fadel Barro, un autre membre du collectif. Nous sommes dans ce mouvement pour nous élever contre l’injustice, la mal-gouvernance, la corruption. Il faut encourager nos concitoyens à prendre conscience de leurs droits et demander à nos dirigeants de les respecter.»

La «Foire aux problèmes»

Au départ de Y’en a marre, il n’y avait qu’un petit groupe de rappeurs, parmi lesquels Fou Malade ou encore Thiat, excédés par l'injustice sociale, la flambée des prix et les scandales financiers qui minent le pays. Mais rapidement, le mouvement trouve un écho dans la population. Y’en a marre dépasse son image de groupe de jeunes énervés et essaime ce qu’il appelle ses esprits [en opposition aux cellules politiques] un peu partout dans le pays. A charge pour les membres locaux de recenser leurs problèmes et de mettre en place des stratégies pour y remédier. Mais le va-et-vient entre les différentes initiatives locales et son noyau dur fonctionne si bien que le mouvement décide, le 22 janvier dernier, d’organiser la «Foire aux problèmes», une grande réunion citoyenne, où des citoyens de tout le pays ont pu mettre en mots leurs solutions.

Pas de consigne de vote

Aucun parti pris politique là-dedans. Y’en a marre ne roule pour personne. «Pendant 50 ans, les hommes politiques n’ont rien fait d’autre que s’approprier ce pays, dénonce Fadel Barro. On appartient à la coalition du M23 pour ne pas casser la dynamique d’opposition à la candidature d’Abdoulaye Wade, mais on n’a pas les même raisons de s’opposer à celle-ci.» «Nous, ce que l’on souhaite c’est un changement de mentalité et de comportement», martèle Simon. Ainsi, Y’en a marre pousse les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales -350.000 selon les membres du mouvement- mais ne donne aucune consigne de vote.

Une nouvelle génération politique


Le mouvement, en revanche, n’hésite pas à organiser des manifestations. Les outils de la mobilisation rappellent ceux des Révolutions arabes: SMS, réseaux sociaux, «même si au Sénégal, il n’est pas rare d’avoir des coupures d’électricité 20 heures durant. Dans ces cas-là, les réseaux sociaux ne sont d’aucune utilité», souligne Fadel. Lors des manifestations, la répression peut être féroce, mais les militants ne désarment pas. Dans quel but? «Pour l’instant, faire tomber Abdoulaye Wade.» Après? «Une étape aura été franchie, vers un changement de génération politique dans le pays.»
Source: 20minutes




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports