Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM




PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)








Sénégal – campagne : les coups de feu, les machettes et gourdins entrent en scène aux Parcelles assainies


Rédigé le Mardi 13 Mars 2012 à 11:09 | Lu 2005 commentaire(s)


Chaises cassées, deux machettes laissées sur place par des nervis. Des femmes blessées à la main, dont un jeune à l'avant bras-bras. Tel est le décor qui s’offre sur le lieu du meeting de la coalition Bennoo Bok yaakar à l’unité 7 des Parcelles assainies. Des échauffourées ont éclaté entre les nervis de l’artiste et souteneur du candidat des Fal 2012, Demba Dia et les militants de l’opposition.


Sénégal – campagne : les coups de feu, les machettes et gourdins entrent en scène aux Parcelles assainies
C'est vers 19 heures, que le musicien aurait envoyé des gros bras pour mettre fin au meeting des militants de la coalition que dirige Macky. Pour le responsable le Dr Tété Diédhiou, "Demba Dia doit revoir son attitude car il m'invite sur le terrain de la violence".

Les militants étaient tous remontés contre l'auteur de "Boum boum boum". Demba Dia aurait même tiré des coups de feu. Une attitude décriée par Tété Diédhiou qui a déclaré : "Nous avons les moyens de riposter. Mais notre coalition cultive la paix. Il doit revoir son comportement car s'il s'agit de tout mettre sens dessus-dessous, nous en sommes capables".

La police, à travers le commandant du corps urbain, s'est présentée sur les lieux. Au même moment, des militants avaient décidé de rallier le siège de Demba Dia pour lui faire sa fête. Informé, Mbaye Ndiaye s'est présenté sur le théâtre des échauffourées. Constatant de visu les dégâts, il a mis en garde Demba Dia. "Nous savons là où il habite, ses connaissances et fréquentations. Il n'a qu'à nous laisser en paix". Mbaye Ndiaye, responsable de l'APR et membre du directoire de campagne de Macky Sall est parvenu tout de même à faire entendre raison aux militants, déterminés à en découdre avec le "Rock".

"Ces coups de feu étaient en guise de riposte", déclare le porte-parole

Mamadou Sall a donné lui sa version. "Nous étions en train de faire notre caravane. Ils nous ont attaqué et nous avons aussi fait usage de coups de feu". Confirmant la thèse des coups de feux, Mamadou Sall indique que "si les militants de Benno bok yaakar s'en prennent encore une fois aux nôtres, ils verront plus qu'ils ont vu".
Aux parcellles, la loi du talion est donc érigée en règle. La police malgré tout y est présente.
Abdoul K. Diop (correspondant dans la banlieue)




Actu en filet | Editorial | Politique | Commentaire | Economie | Société | Procès Habré | Médias | MONDIAL 2014 | Sport | Reportage | Portrait | Analyse | Culture | Mondial 2010 | Opinion | Afrique | Monde | Jet Set | People | Mode | Amour | High Tech | Santé | Insolite | Inter | Lutte 2010/2011 | Inondations 2012 | Crise Malienne | Crise ivoirienne | Partenaires | DOSSIER BEN LADEN | Campagne 2012 | Scrutin présidentiel 2012 | Magal Touba 2011 | Prestation de serment Macky Sall | Législatives Sénégal 2012 | Chronique | Fesman | eng | twitts | Agenda | vidéos sports | Dossier | Scrutin second tour présidentielle Sénégal | Actualité | Présentielle 2019 | Foot | Autres Sports