Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Sénégal-convergence: Macky et Niasse se retrouvent contre Wade

L’Alliance des Forces de Progrès (AFP) et l’Alliance pour la République (APR/Yaakaar) se serrent les coudes pour battre Abdoulaye Wade. Les partis de Moustapha Niasse et de Macky Sall disent avoir une vision commune pour la réalisation d’une ambition légitime vers un développement équilibré et durable du Sénégal. Ils comptent ainsi ignorer leurs divergences sur la fiabilité du fichier électoral. Ces deux partis se sont rencontrés ce vendredi 2 janvier au siège de l'AFP.



Les deux anciens Premiers ministres de Wade se retrouvent contre leur mentor
Les deux anciens Premiers ministres de Wade se retrouvent contre leur mentor
Les deux anciens Premiers ministres du régime libéral ont décidé de travailler la main dans la main pour faire face à Abdoulaye Wade. Après avoir analysé la situation du pays, ils ont estimé qu’il est plus que nécessaire d’aller vers un rassemblement de tous les patriotes (société civile, partis politiques, tous les sénégalais) pour battre le PDS (Parti démocratique sénégalais) et ses alliés.

«Car l’existence quotidien des sénégalais est un enfer épouvantable qu’ils ne pourront pas supporter indéfiniment», a relevé le communiqué conjoint. Cependant, l’invite de Iba Der Thiam pour un rassemblement de la grande famille libérale est loin d’intéresser le nouveau opposant, Macky Sall. «C’est trop tard. Je n’ai pas l’habitude de regarder dans le rétroviseur. Je considère que je ne suis pas concerné par cet appel» a fait savoir l’ancien maire de Fatick et président de APR/Yaakaar. L’ancien président de l’Assemblée nationale de poursuivre : «nous voulons une alliance des alliances de l’espoir, une large coalition qui va sortir victorieuse à l’issue des élections locales».

Le secrétaire général des progressistes, Moustapha Niasse a, pour sa part précisé lors de cette rencontre que leur «union (AFP et APR/Yaakaar) n’est pas une coalition. Mais, il s’agit de deux partis qui décident de travailler la main dans la main comme dans la dynamique de And Siggil Sénégal».

Le 145e parti du Sénégal né des flancs du Pds compte poursuivre les consultations avec d’autres partis de l’opposition afin de battre le PDS lors des élections locales du 22 mars 2009. Dans ce cadre l’APR/Yaakaar a déjà rencontré Yonou Askan Wi composé d’anciens de And-jëf/Parti Africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS).

Malgré leur volonté de travailler ensemble pour une large victoire aux élections locales, l’APR/Yaakaar et l’AFP ne partagent pas, toutefois, le même point de vue sur le fichier électoral. Le leader de l’AFP défend mordicus que le fichier électoral n’est pas fiable. Moustapha Niasse d’affirmer : «au Sénégal, il n’y a pas un seul fichier électoral, Wade a plusieurs fichiers électoraux modulables, étirables, rétractables, allongeables et modifiables. Tout dépend maintenant des objectifs du moment».

En tant qu’ancien directeur de campagne du candidat de la coalition Sopi, Abdoulaye Wade à la présidentielle de février 2007, le président de APR/Yaakaar ne doute pas un seul instant de la fiabilité du fichier. C’est ainsi que Macky Sall a lancé un appel au ministre de l’Intérieur. «Le moment est venu pour Cheikh Tidiane Sy de réunir la classe politique pour tirer au clair la problématique de la carte électorale avec la pleine collaboration de la Commission électorale nationale autonome (CENA). On ne peut pas être responsable de l’organisation des élections et ne pas dialoguer avec la classe politique».

Awa DIEDHIOU

Vendredi 2 Janvier 2009 - 21:53


div id="taboola-below-article-thumbnails">


1.Posté par yahoo le 05/01/2009 09:44
Il n'y a pas plus Hypocrite que NIASSE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter