Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Situation des enfants de la rue: Human Right Watch juge "insuffisants" les efforts du Sénégal



Situation des enfants de la rue: Human Right Watch juge "insuffisants" les efforts du Sénégal
Human Right Watch a présenté lundi son rapport sur la situation des enfants de la rue, intitulé: "La place de ces enfants n'est pas dans le rue: une feuille de route pour permettre la fin de la maltraitance des talibés au Sénégal". Dans ce documents, les efforts du gouvernement sénégalais ont été jugés "insuffisants".

"Si le gouvernement sénégalais s'est forcé d'élargir ses interventions de protections de l'enfance ces dernières années, les incohérences dans les programmes et la portée limitée de la justice n'ont pas permis de protéger les talibés des abus et de prévenir la mendicité forcée des enfants à plus grande échelle ", souligne le rapport.

Entre 2017 et 2019, les autorités sénégalais sénégalaises ont lancé la deuxième phase du programme visant à "retirer les enfants de la rue" à Dakar et dans les autres régions, et ont annoncé des plans pour une troisième phase. Elles ont fourni une assistance sociale à certains daaras et talibés et ont construit  des écoles coraniques modernes publics.

Mais le tant attendu projet de loi portant statut des daaras, rédigé pour la première fois en 2013 et soumis à des années de révisons, a finalement été adopté en juin 2018 par le Conseil des ministres.

Malheureusement, au moment de la rédaction du rapport de Human Right Watch, le projet n'avait pas encore été soumis au vote à l'Assemblée nationale", déplore l'ONG, ajoutant qu'un certain nombre d'autres difficultés ont compromis les efforts pour lutter contre la mendicité des enfants, réglementer les daaras, protéger les enfants talibés des abus et garantir la justice.

Salif SAKHANOKHO

Mardi 17 Décembre 2019 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter