PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Situation des migrants sénégalais : le président de «Dolel Yaakaar» accuse l’Etat de…

La situation des migrants sénégalais n’est pas des meilleures. C’est l’avis de Mansour Ndiaye, le Président de «Dolel Yaakaar » qui était en tournée à Kaolack. Selon lui, les cartes nationales d’identité dont la date a expiré cause beaucoup de désagréments à ses Sénégalais qui se trouvent au Maroc et en Mauritanie.



Situation des migrants sénégalais : le président de «Dolel Yaakaar» accuse l’Etat de…
«Les Sénégalais sont refoulés au Maroc et en Mauritanie pour des problèmes liés à la Carte nationale d’identité qui arrivent à expiration », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : «J’étais en contact avec les migrants sénégalais au Maroc, mais il y a un rythme qui n’est pas du tout satisfaisant par rapport aux inscriptions. Les cafouillages sur les Cartes nationales d’identité inquiètent beaucoup de Sénégalais».

Et cette situations est à l’origine de beaucoup de désagréments en Mauritanie où «on ne regarde que la date d’expiration qui est sur la Carte d’identité ».

Mansour Ndiaye de marteler que : «C’est un fait sans précédent. En aucun moment de la vie de notre Nation, aucun gouvernement n’a failli à son devoir de garantir aux Sénégalais leur propre identité ».

Le rythme des inscriptions sur les listes électorales  doit être accéléré parce que toute la jeunesse sénégalaise est aujourd’hui portée vers la politique vers le développement de leur pays. Et ils l’exprimer de la façon la plus correcte possible ».

S’agissant des inscriptions sur les listes électorales, le leader politique fustige la lenteur avec laquelle elles sont menées, d’où son exigence à l’Etat de mettre assez de commissions pour permettre aux nombreux Sénégalais d’avoir une chance de voter lors des prochaines élections législatives. 

Ousmane Demba Kane

Mardi 24 Janvier 2017 - 15:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter