Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Soudan: les autorités annoncent des saisies de biens liés au Hamas palestinien

Le Soudan post Omar el-Béchir tourne le dos au Hamas palestinien. Le Comité pour le démantèlement du régime du 30 juin, créé après l’éviction de l’ex-dirigeant, a annoncé jeudi 23 septembre 2021 la saisie des actifs de plusieurs entreprises, liées au mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza. Une décision à laquelle les États-Unis ne sont pas étrangers.



Soudan: les autorités annoncent des saisies de biens liés au Hamas palestinien
Immeubles, hôtels, parts dans des sociétés, chaine de télévision ou terres agricoles, la liste des biens saisis par le Soudan témoigne de l’ampleur du réseau que la Hamas avait tissé à Khartoum du temps d’Omar el-Béchir. Ce dernier soutenait ouvertement le mouvement islamiste face à Israël et avait laissé son pays devenir une base arrière, où les militants du Hamas pouvaient trouver refuge, lever des fonds ou encore acheminer des armes.

Ce soutien s’était d’ailleurs poursuivi en dépit de la rupture des liens en 2016 entre Téhéran et Khartoum. Omar el-Béchir « leur accordait un traitement préférentiel lors des appels d’offres, des exemptions fiscales, et leur permettait de transférer des fonds à Gaza sans limite de plafond », explique à l’agence Reuters un membre du Comité pour le démantèlement du régime du 30 juin.

Les saisies annoncées ce jeudi marquent donc un tournant, une rupture que Washington avait appelée de ses vœux et même posée parmi ses conditions pour retirer le Soudan de sa liste des pays soutenant le terrorisme. Selon des sources soudanaises et occidentales citées par Reuters, les États-Unis auraient même fourni à Khartoum une liste de sociétés à fermer.

RFI

Vendredi 24 Septembre 2021 - 13:24


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter