Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)

Publicité

Tentative d'affectation d'Ismaila Madior Fall à l'IFAN : le Sudes/Esr dit niet



Tentative d'affectation d'Ismaila Madior Fall à l'IFAN : le Sudes/Esr dit niet
Les enseignants du supérieur affiliés au Sudes/Esr (syndicat unitaire et démocratique  des enseignants du Sénégal/ enseignement supérieur et recherche) sont vent debout contre la décision du recteur de l'UCAD d'affecter le professeur Ismaila Madior Fall, ancien ministre à l'IFAN. Pour les pourfendeurs de cette nomination cette décision du recteur entre en violation flagrante du décret n° 84-1184 du 13 octobre 1984. Ce décret porte sur l'organisation et le fonctionnement de l'Institut fondamental d'Afrique noir (IFAN). Ils l'ont fait savoir dans un communiqué rendu public dont PressAfrik détient copie. 

De plus, dans le document de protestation, ils avancent l'argument selon lequel, à travers cette intention, le recteur tente de fouler aux pieds les dispositions légales en vigueur dans l'institution. "Cette tentative désespérée du recteur de caser un ancien ministre se présente de facto comme un détournement des procédures et des règles d'affectation du personnel d'enseignement et de recherche comme stipulé dans les articles 8 et 24 du décret susmentionné. Elle serait effectuée sans consultation préalable des instances de l'IFAN qualifiées en la matière", ont encore martelé les enseignants du Sudes/Esr dans leur communiqué.

 En outre, ces enseignants pensent que le professeur Fall serait beaucoup plus utile à sa Faculté d'origine. Par ailleurs, le Sudes/Esr exige une enquête sur les circonstances qui entourent cette velléité  d'affectation et sur les personnes impliquées dans cette manœuvre illégale etc.

A terme, le Sudes/Esr se dit déterminé à défendre les règles de fonctionnement de l'université et encourage tous ses membres à rester mobilisés "pour faire barrage à cette forfaiture". 

Babou Diallo

Lundi 6 Mai 2024 - 18:25


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter