PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Tentative d'union de la jeunesse de l’APR : les huées font capoter les retrouvailles

La rencontre de réunification de la jeunesse de l’Alliance pour la république (Apr) a viré à une désunion. Le ministre de la jeunesse Mame Mbaye Niang, et la coordinatrice de la Cojer, Thérèse Faye, entre autres responsables, se sont retrouvés ce mardi, pour signer leur toute nouvelle entente. Mais la rencontre s’est terminée en queue de poisson du fait des huées de militants venus nombreux assister à la rencontre.



Tentative d'union de la jeunesse de l’APR : les huées font capoter les retrouvailles
 Suite à l’appel à l’union lancée par Macky Sall, la jeunesse apériste a essayé de s’y conformer sans y parvenir. Réunis ce mardi,  Mame Mbaye Niang, Thérèse Faye Diouf, Biram Faye, Pape Gorgui Dong, Bara Faye , Siré Ndiaye, ont donné, une fois encore, la preuve de leur incapacité à mettre au pas leurs partisans.

En effet, entre les beaux discours de réunification surjoués à l’envie par le ministre de la jeunesse et la chef de la Cojer et la réalité du militantisme, il y a un gouffre. Huées, flagorneries des partisans entre autres prises de partie, ont émaillé ces pseudos retrouvailles.

Marième Thiam Babou, qualifiée comme le joker de Mame Mbaye Niang contre la mainmise de Thérèse Faye sur la jeunesse apériste, donne le ton.

La responsable de la Cojer de Thiès, a été la première a soulevé ouvertement la limite d’âge qui frappe l’actuelle chef de la Cojer. Ce qui explique sans doute le fin de non-recevoir que lui oppose cette dernière lorsqu’elle (Marième Thaim Babou) s’avance sur le présidium.

Dans son discours Thérèse Faye de déclarer que: «ce qui nous réunit est plus fort que ce qui nous divise. Notre dénominateur commun est le Président de la République qui en avait fait son souhait personnel de voir la jeunesse s’unir autour de lui». Donc, a-t-elle souligné : « nous laissons là, les intérêts personnels».

Des discours pleins de bons sentiments aussitôt contredits par les postures des militants à marquer leur territoire. Des partisans de Thérèse Faye, l’insulte à la bouche, ont essayé d’empêcher Marième Thiam Babou de s’adresser à la presse. Tandis que les leaders, sous bonne escorte, ont quitté le lieu de la "réunification", sans même une poignée demain les uns envers les autres.

Aminata Diouf

Mercredi 26 Avril 2017 - 13:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter