Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Un de moins au PDS

Chercheuse à l’Institut fondamental d’Afrique noire (Ifan) et ancienne directrice du Centre national d’assistance et de formation pour la femme (CENAF) au Ministère de la Famille, Ndèye Awa Thiam, militante du Parti démocratique sénégalais (Pds) depuis 1992, vient de démissionner du Parti au pouvoir de Me Wade, le Pds.



Un de moins au PDS
Elle place comme astuce pour justifier sa démission. L’anthropologue Awa Thiam dénonce la culture de la violence, de l’impunité et de l’irrespect des droits de l’homme. « Cela est contraire à mes convictions et aux valeurs auxquelles je suis fortement attachées. J’avais adhéré à ce parti parce que l’idéal recoupait grandement le mien » a-t-elle confié au quotidien « Enquête ».

Elle se dit déçu dans sa correspondance de démission par le Parti au pouvoir, autre fois son terrain de prédilection. « J’ai été révulsée par votre investiture datant du 23 décembre. Investiture qu’aucune lecture objective de l’actuelle constitution du Sénégal ni qu’aucune personne démocrate ne sauraient entériner », soutient l’ancienne militante du Pds.

Plus loin, elle ajoute un point « saillant » : « Je constate, à mon grand regret, que presque tout ce en quoi j’ai cru en adhérant au Pds s’y trouve foulé aux pieds : les droits humains les plus élémentaires énoncés dans l’article 1er  de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. J’en suis indignée. Aussi, me taraude la question de savoir si j’ai adhéré au Pds pour assister, au moment où il gère l’Etat, au retour en force de tout ce que j’ai combattu et continue de combattre d’une manière ou d’une autre », déplore Mme Thiam.

En dépit des « faveurs ou générosités » accordées aux femmes, Awa Thiam soutient que les décisions prises par son mentor l’ont été dans une démarche électorale. « C’est du Bluff » ajoute Awa, avant de s’interroger : « Pourquoi Me Wade qui a passé presque 12 ans au pouvoir attend l’approche des élections pour porter la toge de l’avocat des femmes ?  Personne n’est dupe, j’espère que les femmes seront assez intelligentes pour ne pas se laisser berner. Wade ne cherche qu’à les amadouer. »


Mardi 10 Janvier 2012 - 13:20




1.Posté par laurent le 10/01/2012 17:22
bravo et merci de ton courage,c;est des personnes comme vous dont ce pays a besoin et non des gens qui vendraient leurs meres pour un poste au detriment de leur convict8 et de la verite.

2.Posté par khadija le 11/01/2012 10:47
Merci pour votre franchise et votre courage, que Dieu nous éclaire tous. Amen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter