Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Vaste opération de sauvetage de migrants au large de l'Italie

L’Italie fait face à un nouvel afflux de migrants sur ses côtes en ce moment, favorisé par le beau temps qui règne sur l’Europe. Près de 25 bateaux de fortune en provenance de Libye ont navigué au large du pays, ces derniers jours. Une opération en cours des marines italiennes, maltaises et américaines, a déjà permis de secourir 2 000 personnes et le nombre de rescapés devrait encore grimper au courant de la semaine.



Des migrants débarquent dans le port d'Augusta en Sicile après avoir été secourus par un navire militaire, le 22 mai 2014.
Des migrants débarquent dans le port d'Augusta en Sicile après avoir été secourus par un navire militaire, le 22 mai 2014.

C'est par milliers que débarquent les migrants sur les côtes de la péninsule italienne. Le samedi 7 juin, plus de 1 000 personnes sauvées en mer, ont été conduites dans différents ports siciliens et hier, dimanche, une vaste opération conduite par des navires maltais, italiens et américains, mais aussi par des cargos se trouvant dans la zone, a permis de surveiller l'approche de 25 embarcations, toutes parties des côtes libyennes.

Les structures d'accueil en Sicile étant saturées, les 2 000 nouveaux arrivants, dont des centaines de mineurs afghans, syriens, algériens, libyens, somaliens, érythréens et soudanais débarqueront à Tarente, dans les Pouilles, selon les directives du ministère de l'Intérieur.

Plus 3 000 migrants en trois jours

De fait, c'est un véritable SOS que lancent des maires du sud de l'Italie. « Dans l’indifférence de l’Europe », les migrants arrivent de plus en plus nombreux sur les côtes du sud de l’Italie, dénoncent les politiques locaux. Plus de 3 000 en trois jours, 50 000 depuis janvier 2014. Et de nouveaux morts s'ajoutent à une liste déjà bien trop longue. Le maire de Palerme, Leoluca Orlando, déplore avec force « l'insensibilité de l'Europe », tandis que celui de Catagne, Enzo Bianco, demande au gouvernement Renzi de décréter l'Etat d'urgence.

Il y a quelques jours, le ministre de l’Intérieur italien, Angelino Alfano, a menacé de faciliter le départ des demandeurs d’asile vers les autres pays membres si l’Union Européenne n’augmentait pas de façon plus concrète les aides à l’Italie.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 9 Juin 2014 - 13:16