PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Vente illicite de médicaments : Dr Aïssatou Lo Ngom invite les pouvoirs publics de jouer leur rôle

Dr Aïssatou Lo Ngom, pharmacienne et Présidente du conseil d'administration de la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna) appelle les pouvoirs publics de jouer leur rôle pour mettre fin à la vente de faux médicament. Car pour elle, la vente illicite des médicaments est un danger pour la population. Selon elle, des stratégies sont mises en place avec la collaboration de la Direction de la pharmacie pour une campagne de sensibilisation envers les populations.



Vente illicite de médicaments : Dr Aïssatou Lo Ngom invite les pouvoirs publics de jouer leur rôle
« Il faut que les populations soient conscientes et disent non à ces produits. D'autre part, comme c'est un marché très fructueux, les pouvoirs publics sont appelés à jouer leur rôle en interdisant ces produits dans le marché ». C’est ce qu’a déclaré Dr Aïssatou Lo Ngom, ce samedi à Kébémer. Pour la pharmacienne, la vente illicite de médicaments est un fléau national.
 
« Les stratégies sont en train d'être mises sur pied pour lutter contre ce phénomène qui ne date pas d'aujourd'hui. Ces médicaments sont des dangers utilisés par une frange de la population. Raison pour laquelle, l'Ordre national des pharmaciens, avec la Direction de la Pharmacie et du médicament et tous les acteurs du médicament sont en train de mener une lutte acharnée pour que ce fléau puisse disparaître du Sénégal », a-t-elle déclaré.
 
Poursuivant ses propos, elle soutient que : « Ces médicaments contrefaits ne satisfont pas les patients, nous allons utiliser toutes les forces pour que cela disparaisse pour de bon dans ce pays. Ce combat ne sera pas facile, mais nous y sommes. Des stratégies sont mises en place avec la collaboration de la Direction de la pharmacie et du médicament qui a déroulé une campagne de sensibilisation envers les populations, mais aussi de récupération des médicaments illicites que l'on retrouve partout dans le pays ».
 
Pour Dr Lo Ngom, la première chose à faire, c’est de sensibiliser les populations. « Il faut que les populations sachent que ces médicaments ne sont pas bons pour leur santé. Le prétexte que les médicaments coûtent chers, n'est pas d'actualité du fait que la Pna a mis à la disposition des populations des médicaments génériques de qualité accessibles financièrement et géographiquement », a-t-elle conclu.
 



Dimanche 12 Août 2018 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter