PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




« 315 députés sont en réalité en fonction », Déthié Fall de Rewmi



« 315 députés sont en réalité en fonction », Déthié Fall de Rewmi
«Depuis l’avènement du président de la République, l’amateurisme s’exprime dans sa plus grosse laideur. Ce qui nous pousse dans des situations assez inédites pour une République très respectée». Tel est l’avis du vice-président de Rewmi. Selon Déthié Fall, «Macky Sall a des problèmes avec les Institutions».

Mettant en avant deux (2) articles qui concernent l’Assemblée nationale et qui posent aujourd’hui problème, le numéro 2 de la formation politique d'Idrissa Seck de citer : «l’article L 151 de la loi électorale qui dit que : "le mandat des députés à l’Assemblée nationale est de cinq (5) ans et que les pouvoirs de l’Assemblée nationale expirent le jour de l’installation de (la législature) nouvellement élue". Mais également la loi organique portant règlement intérieur de la représentation nationale dans son article L51 alinéa1 qui dit que le mandat du député prend effet dès la proclamation des résultats par le conseil constitutionnel ».

Ce qui veut dire, charge Déthié Fall qu’: «au moment où je vous parle, on a deux (2) mandats pour deux (2) législatures. Et donc, 315 députés sont en réalité en fonction».

«Le mandat de l’actuelle législature devrait finir depuis le 30 juin et là nous sommes le 6 septembre, ce qui veut dire qu’il y a pratiquement deux (2) mois six (6) jours depuis que ce mandat-là est fini sans qu’il est une loi qui vient changer cette disposition de l’Article L151 cité ci-dessous », martèle-t-il. Avant d’enfoncer le clou : «On dirait que le président Macky Sall a de sérieux problèmes avec les textes. Soit il est seul, soit il est mal entouré, soit lui-même traîne des manquements très très graves».

Sur la question du remaniement ministériel qui tarde à se faire après la démission du gouvernement depuis ce mardi, le second d’Idrissa Seck de lancer sur Sud Fm : «On n’a pas seulement un problème de gouvernement, ni un problème de chef de gouvernement mais on a un problème de président de la République ». 
 

Aminata Diouf

Mercredi 6 Septembre 2017 - 15:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter