Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Affaire Barthélémy Dias : Baye Moussé Ba "Bro" et trois recruteurs de nervis arrêtés

L’affaire Barthélemy Dias vient de connaitre un développement avec l’arrestation du «présumé» de l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré cœur. En effet, le garde du corps du président de la République, Baye Moussé Ba alias «Bro» et trois autres recruteurs et nervis (Bocar Sy, Boubacar Sy Doucouré et Cheikh Diop) ont été arrêtés ce matin par la brigade de recherche de la gendarmerie de Colobane. Les gabelous ont ainsi exécuté un mandat d’arrêt décerné par le doyen des juges Mahawa Sémou Diouf.



Affaire Barthélémy Dias : Baye Moussé Ba "Bro" et trois recruteurs de nervis arrêtés
Le garde rapproché du chef de l’Etat, Baye Moussé Ba dit «Bro» impliqué de l’attaque de la mairie d’arrondissement de Mermoz-Sacré cœur vient d’être écroué avec trois autres recruteurs et nervis. En effet, la section de recherches de la gendarmerie de Colobane est allée ce matin cueillir «Bro», Boubacar Sy Doucouré, Bocar Sy et Cheikh Diop) cités dans l’affaire par Barthélemy Dias mais aussi interpellés avant d’être relâchés par la sureté urbaine de Dakar.

Leur arrestation fait suite à des mandats d’arrêt délivrés par le doyen des juges d’instruction chargé de l’affaire Barthélemy Dias, Mahawa Sémou Diouf. Ces commanditaires, recruteurs et nervis qui sont pour la plupart membres ou sous les ordres du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) au pouvoir pourraient ainsi rejoindre en prison à Reubeuss, le maire de Mermoz-Sacré cœur, Barthélemy Dias, son garde du corps, Abib Dieng et les deux nervis, Cheikh Makiyou Siby et Seydina Omar Mangane alias «Kata».

Cette affaire découle de l’attaque de la mairie d’arrondissement de Mermoz-Sacré-cœur le jeudi 22 décembre dernier dans laquelle l’un des nervis, Ndiaga Diouf a trouvé la mort par balle. Depuis lors, la justice s’est activée et a mis en branle la police et la gendarmerie. Tour à tour, Barthélemy Dias a été placé en garde à vue le 24 décembre avant d’être finalement déféré au parquet puis placé sous mandat de dépôt en compagnie de son garde rapproché Abib Dieng, Makiyou Siby et Seydina Omar Mangane dit «Kata».

Jean Louis DJIBA

Vendredi 6 Janvier 2012 - 19:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter