Birahim Seck : «Le PM, TOTAL et le mystère African Petroleum»

Des zones d’ombre entourent la cession du bloc Rufisque Offshore Profond au groupe pétrolier français, Total. C’est l’avis de Birahim Seck qui s’est prononcé sur la question, suite à la sortie d’un communiqué de Franck Timis, s’octroyant la paternité dudit bloc.



Birahim Seck : «Le PM, TOTAL et le mystère African Petroleum»
«Lors de sa conférence de presse du 20 septembre 2016 relative aux contrats pétroliers signés par l’Etat du Sénégal, le Premier ministre Mohammed Boun Abdallah Dionne nous avait dit qu’en 2015, pour non-respect des engagements de travaux, l’Etat du Sénégal avait annulé trois (3) contrats de recherche dont celui de African Petroleum (AP) de Frank Timis pour le Bloc de Rufisque Profond», a déclaré Birahim Seck, membre du Conseil d’administration du Forum civil qui revenait sur la signature d’un protocole d’accord entre l’Etat du Sénégal et le groupe français Total.

M. Seck de poursuivre : « Si l’on suit la logique du Premier Ministre, African Petroleum n’a plus de part dans le bloc de Rufisque Offshore Profond du moment où le contrat qui le liait au PM est rompu ? Donc, African Petroleum de Frank Timis n’opère plus dans le bloc de Rufisque Profond. Comment est-ce possible qu’une entreprise avec qui l’Etat a rompu puisse garder ses parts jusqu’à les céder ?
Contrairement au PM, la société African Petroleum maintient que le bloc de Rufisque Offshore Profond lui appartient toujours», relève-t-il.

A en croire M. Seck, le bloc et le périmètre octroyé au groupe français est le même que celui attribué par le décret n° 2011-1824 du 10 novembre 2011, signé par Me Abdoulaye Wade, le président de la République d’alors, et contresigné par son Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, attribuant au groupe de Frank Timis le droit d’explorer le bloc en question.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 4 Mai 2017 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter