PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




France : le patron de la Police qualifie Benalla de "garçon qui a la grosse tête"

Le travail des commissions d'enquête à l'Assemblée nationale et au Sénat se poursuit. Après l'audition du directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, c'est au tour du Commandant militaire de la Présidence de la République et du chef du Groupe de Sécurité de la Présidence de la République (GSPR) d'être entendus par les députés. Les sénateurs questionneront eux les directeurs de la police nationale et de la gendarmerie mais aussi le préfet de police de Paris



"Il y a des faits extrêmement graves, inacceptables commis par un jeune qui a un peu perdu les pédales, qui a un peu la grosse tête", reconnait le directeur de la police nationale nuançant pourtant la gravité de l'affaire. "Le préjudice lui-même n’est pas grave, estime Eric Morvan. Les personnes interpellées de manière absolument irrégulières ne sont pas blessées."

Par ailleurs, Eric Morvan estime que la sanction infligée à Alexandre Benalla, qui a "une vertu pédagogique" et qui n'est "pas anodine", est "plus sévère qu’une sanction qui aurait pu être infligée à un fonctionnaire". "A la place de M. Strzoda, j'aurais pris la même décision".

Avec BFMTV


AYOBA FAYE

Mercredi 25 Juillet 2018 - 10:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter