PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




L’autosuffisance en mouton à court terme est possible au Sénégal-(Directeur de l’élevage)

Atteindre l’autosuffisance en moutons au Sénégal est possible, mais il faut passer inéluctablement par l’amélioration génétique a révélé le Directeur de l’élevage lors du 16e Salon de l’Elevage qui se déroule Saint-Louis.



L’autosuffisance en mouton à court terme est possible au Sénégal-(Directeur de l’élevage)
Le Sénégal peut atteindre l’autosuffisance en moutons dans un proche avenir, a déclaré Dame Sow, le directeur de l’Elevage. Mais il faut passer par l’amélioration génétique.

 «La science est née à l’étable et au niveau des champs etc. Et ici ce qu’ils sont en train de faire  dans les bergeries c’est un travail scientifique même si c’est entre guillemets. Et aujourd’hui, nous avons un projet entre des partenaires belges et l’Ecole inter-Etats des sciences vétérinaires sur la caractérisation du mouton Ladoum », a-t-il soutenu.

Selon lui, cette expérience permettra de «savoir à terme quel est le prototype du mouton Ladoum », afin de pouvoir renforcer la sélection, et les croiser, grâce à l’insémination artificielle, avec les moutons locaux pour produire une race qui pourra être utilisée lors de la fête de Tabaski, en seulement une année.

Et M. Sow d’indiquer que le Sénégal a intérêt à poursuivre cette démarche d’autant plus que  «l’amélioration génétique c’est une voie incontournable pour améliorer toutes les filières animales et toutes les chaines de valeur».

Le thème choisi cette année pour ce 16e salon de l’élevage est : «Atteindre l’autosuffisance en moutons de Tabaski à travers l’amélioration génétique».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 26 Mars 2017 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter