Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



La deuxième phase du complot contre Mimi Touré amorcée par ses détracteurs

​Après avoir réussi à faire tomber Mme Aminata Touré de la tête du Conseil Economique, Social et Environnemental (Cese), les détracteurs de l’ancienne Première ministre amorcent la deuxième phase de leur « complot » avec des accusations de mauvaise gestion…



La deuxième phase du complot contre Mimi Touré amorcée par ses détracteurs
Le ton a été donné depuis plusieurs mois. Les comploteurs contre Mimi Touré ont encore réussi à faire arracher à la responsable politique de kaolack son fauteuil de présidente du Conseil économique, Social et Environnemental. Même scénario pratiquement qu’en 2014 où ils avaient réussi à faire remplacer Mme Aminata Touré par Mahammad Boun Abdallah dionne après un peu plus d’un an seulement à la Primature. Malgré son éviction de la Primature, Mimi avait, toutefois, pu garder son aura politique. Macky Sall la nomme en 2015 Envoyée Spéciale du président de la république puis Présidente du Conseil économique, Social et Environnemental (Cese) le 14 Mai 2019.

Aussitôt nommée, aussitôt les attaques contre sa personne s’étaient multipliées. Bara Ndiaye, directeur de la Maison de la Presse, avait le premier à lancer de gros cailloux en direction de Mme Aminata Touré. « Mimi Touré et Amadou Ba sont les principaux comploteurs qui souhaitent devenir Califes à la place du Calife. Pour tout dire, ce sont eux qui, pour dénigrer le président de la République et lui mettre les Sénégalais à dos, font courir tous les faux bruits sur sa volonté ou non de briguer un troisième mandat. Ils sont en train de tisser leur toile aussi bien dans la région de la capitale que celle du bassin arachidier », flinguait le jeune responsable apériste.

Hélas, Bara Ndiaye n’était pas le seul dans cette opération de « liquidation préparée ». Mahmouth Saleh était entré lui aussi dans la danse. Ce qui a poussé récemment les partisans de Mimi Touré à ruer dans les brancards pour riposter contre les manœuvres souterraines du trotskyste et théoricien des complots assis et debout ! « depuis qu’il a ressuscité (Mahmouth Saleh), il tire les ficelles dans l’ombre, en demandant à des responsables de se démarquer de Mimi Touré. Je peux vous montrer des sms. il a même appelé un député pour lui dire qu’il travaille pour Mimi Touré et que le Président n’allait pas le recevoir. C’est n’importe quoi, Saleh est un rentier de la tension. il ne fait qu’allumer du feu », s’était offusqué récemment un proche de l’ancien Premier ministre dans la presse.

Ce dernier se demande ce qui vaut à Mimi Touré cette fureur allusive de Mahmoud Saleh, qui n’a d’ailleurs aucune base politique. « Nous n’allons pas nous laisser faire. Vous avez tous suivi Mimi Touré sur la rts. Sa loyauté est connue, mais des gens comme Saleh essayent toujours de la mettre en mal avec le Président Macky Sall » indiquait toujours le proche de Mimi dans les colonnes de notre confrère « L’As » quotidien. Curieuse coïncidence, la descente aux enfers de Mimi s’est faite en même temps que montait en puissance Mahmouth Saleh promu ministre Directeur de cabinet politique de Macky Sall dans la foulée du limogeage de Mimi. Une juste récompense à son travail de tueur ?

Et comme jamais deux sans trois, le duo Bara Ndiaye et Mahmouth Saleh a bénéficié du renfort d’un troisième sicaire. il s’agit d’un ennemi juré de Aminata Touré, Mame Mbaye Niang. L’ancien ministre de la Jeunesse, « mouillé » dans le scandale des 29 milliards du Prodac est à son tour monté au front pour tirer à boulets rouges sur le premier ministre de la Justice du président Macky Sall. Limogé du gouvernement et rétrogradé chef de cabinet du Président, Mambaye, l’ancien exécuteur des basses œuvres d’un certain…idrissa Seck du temps où il militait à Rewmi, ancien talibé de Cheikh Béthio Thioune aussi, accuse Mimi Touré de comploter contre Macky et de se préparer pour la présidentielle prochaine. Un crime abominable !

Conclusion logique, Mame Mbaye Niang et Bara Ndiaye demandaient à leur patron Macky de se séparer « des ambitieux » dont Mimi Touré. Le 28 octobre dernier, leur appel a été entendu 5/5 par le destinataire ! En effet, Macky Sall a profité du remaniement… ministériel pour mettre fin aux fonctions de Aminata Touré qui n’était pourtant pas membre du gouvernement. Mais disons que le Président a fait d’une pierre plusieurs coups !

On se demande ce que veulent finalement les détracteurs de l’ancienne présidente du CESE. Ces nouvelles attaques amorcent invraisemblablement la deuxième phase d’une opération qui sonne comme une volonté de liquider totalement la bonne dame. il reste que Mimi qui a blanchi sous le harnais de l’engagement politique ne sera pas une proie facilement digérable. on attend donc avec impatience de voir la suite des événements…

Le Témoin

AYOBA FAYE

Mercredi 4 Novembre 2020 - 08:41


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter