Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le FRN dresse une longue liste d'exigences à l'émissaire de Serigne Mountakha

​Le khalife général des Mourides, a envoyé mardi, 23 mars 2021, une délégation pour rencontrer les membres du Front de Résistance National (FRN). Ladite délégation est conduite par un de ses proches, Serigne Bassirou Mbacké Porokhane. Abdoul Mbaye et Cie ont exigé, entre autres, la libération des détenus politiques et la suppression du parrainage



Le FRN dresse une longue liste d'exigences à l'émissaire de Serigne Mountakha
L'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye,  a porté la parole des membres du Front de Résistance National devant l‘émissaire du Khalife général des mourides. Ce pour "demander l'instauration d'une véritable démocratie, l'arrêt des répressions politiques et de l'instrumentation de la justice pour cibler et éliminer de potentiels adversaires aux élections".
 
Le FRN demande le rétablissement des libertés démocratiques, d'expression, de manifestations pacifiques et de diffusions libre de l'information. "L'arrêt des poursuites de militants de la démocratie et la libération de tous les détenus politiques. L'identification après enquête indépendante et la poursuite judiciaire des auteurs des tueries et des nervis qui se sont illustrés durant les dernières manifestations. L'indemnisation des familles des victimes et des blessés, l'application des accords consensuels issus de la Commission politique du Dialogue national", a listé monsieur Abdoul Mbaye.

qui a poursuivi: "Le respect du calendrier électoral et l'organisation des élections locales en 2021, les élections législatives en 2022 et les élections présidentielles en 2024. La liberté de candidature et l'égalité des candidats dans la compétition électorale. Le recouvrement des droits civils et politiques des personnalités qui en ont été injustement privées, Karim Meïssa Wade et Khalifa Sall".

Des juges indépendants à la place des "sage" du Conseil constitutionnel pour proclamer les résultats des élections
Les membres de ce front de l'opposition exigent également la nomination de juges indépendants en lieu et place du Conseil Constitutionnel pour la proclamation des résultats. La prise en charge de toutes les mesures appropriées pour assurer la sécurité réelle des citoyens en général, la sécurité et la paix en Casamance en particulier.

Le Front de résistance nationale ne veut plus de procureur de la République, Serigne Bassirou GUEYE et du Doyen des juges d’instructions, Samba SALL. En effet, Abdoul MBAYE et Cie les accusent d’être de connivence avec le pouvoir exécutif dans l’exécution de leurs fonctions. "Le Procureur de la République et le Doyen des juges d’instructions ont démontré leur capacité à aller dans le sens de la volonté de l’exécutif au mépris parfois du droit et de la raison au point d’avoir conduit à la perte totale de crédibilité de leurs décisions judiciaires", a pesté Abdoul MBAYE. Avant de demander au Président de la République de "se prononcer publiquement et  définitivement sur sa non candidature à un troisième mandat". 

Parmi les requêtes du FRN, figurent également, "la mise en œuvre des politiques économiques et sociales d'urgence garantissant la santé et la sécurité des citoyens ainsi que leur pouvoir d'achat, la prise des mesures idoines pour sauver l'école et l'université notamment par le respect effectif des accords signés par le gouvernement". 

Le FRN demande par ailleurs l'instauration de la transparence de la gestion des affaires publiques et l'opposition résolue aux pillages des ressources du pays. Ressources financières, naturelles, minières, gazières, pétrolières, foncières, halieutiques ou autres. 

L'abrogation de la loi instituant le parrainage
Abdoul Mbaye juge la loi sur le parrainage inapplicable et incontrôlable et demande l'abrogation de cette loi qui n'a pour objectif que d'éliminer certains adversaires politiques du régime en place. 
Il a par ailleurs demandé la fin du blocage par le Président de la République et le procureur de la République des rapports de corps de contrôle de l'État incriminant les notabilités du régime en particulier ceux de l'Ofnac. L'instruction de la plainte pour faux dans l'affaire Sall Petro-Tim déposée par le député Mamadou Lamine Diallo et l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, bloquée depuis bientôt deux ans en violation du Code de procédure pénale". 

Serigne Bassirou Porokhane transmet les remerciements du Khalife et appelle à toujours privilégier le dialogue
Serigne Bassirou Prokhane a assuré aux membres du FRN que le Khalife  magnifie leur attitude. "Serigne Mountakha vous remercie de votre attitude et de votre bienveillance. Vous l'avez entendu et il vous gratifie de votre sollicitude", a dit Serigne Bassirou Prokhane. 

Il assure également que Serigne Mountakha a pris langue avec la mouvance présidentielle.  "Nous savons qu'être dirigeant est très difficile, mais il faut, dans un pays démocratique où la paix et la stabilité y sont recherchées, faire preuve d'écoute de son peuple."

En outre, après avoir entendu les exigences des membres du Front de Résistance Nationale (Frn), l'envoyé du Khalife général des Mourides assure qu'il les transmettra fidèlement au Khalife. L'envoyé de Serigne Mountakha Mbacké appelle toute l'opposition, même ayant des positions différentes, à privilégier le dialogue, l'écoute et la responsabilité, car l'intérêt du peuple doit être au-dessus de tout.

Serigne Bassirou Prokhane a par ailleurs formulé des  prières pour une paix durable au Sénégal. 

Moussa NDONGO (Stagiaire)

Mercredi 24 Mars 2021 - 08:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter