Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Les secrets sur l’arme du crime et les circonstances de la mort de Ndiaga Diouf



Les secrets sur l’arme du crime et les circonstances de la mort de Ndiaga Diouf
L’autopsie du corps de Ndiaga Diouf a révélé ses secrets. Le médecin légiste requis pour les besoins de l’enquête a livré ses conclusions aux limiers. Elles ont révélé que «la balle qui a été fatale à Ndiaga Diouf est de calibre 9mm. Elle aurait été tirée d’une arme à feu de marque «Taurus», un pistolet de fabrication brésilienne».

Ce type d’arme est fabriqué par la Forjas Taurus SA, une société installée à Porto Alegre (Brésil). Le pistolet Taurus 24/7, qui existe en plusieurs modèles, est un semi-automatique très performant.

Selon des sources hospitalières interrogées par nos confrères de «l’Observateur», le médecin légiste a également explicité la trajectoire prise par la balle en question. «Il ressort de l’autopsie que la victime Ndiaga Diouf a été atteinte au dos, précisément à hauteur des reins. La balle, entrée par les reins, a pris une trajectoire ascendante dans le sens de la région du cœur», a-t-on indiqué. Ces mêmes sources de préciser que «cela signifierait que la victime n’était pas debout au moment où elle a reçu la balle». Les experts de souligner : «soit Ndiaga Diouf devait être en fuite, soit il était presque couché en recevant la balle».


Mardi 27 Décembre 2011 - 11:51




1.Posté par amadou gueye sentinelle de la démocratie le 28/12/2011 00:55
de grace laissons les fantasmes de cotés est ce le commissaire ou le medecin qui vous ont donné une copie des résultats de l'otopsie vraiment laissons la police faire son travail

2.Posté par lebou le 28/12/2011 14:16
A bien regarder bien le film: on voit un tireur vêtu deblanc avec un bonnet noir, sous la véranda. ce tireur est bien vu par la personne qui était habillée en noir et qui portait des lunettes noires. cette personne a tout vu. il pourrait etre un témoin clé de cette affaire car il a eu à gratter sa tête quand l'homme en blanc tirait et elle s'est reournée. ce témoin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter