Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Mamadou Ndoye de la LD fait des révélations sur le 3e mandat de Macky Sall



Lex-Secrétaire général de la Ligue démocratique (Ld), Mamadou Ndoye, a fait des révélations sur le 3e mandat de Macky Sall qui fait tant de polémiques au Sénégal, déplorant « la démarche confidentielle » sur sa volonté de supprimer le poste de Premier ministre dont le projet de loi a été adopté samedi à l’Assemblée nationale.

« Des professeurs de droit constitutionnel lui ont suggéré de faire un article de transition pour enlever tout doute sur ce 3e mandat avec la nouvelle Constitution, il ne l’a pas fait », a révélé M. Ndoye lors de l’émission Grand jury sur la Rfm ce dimanche.

Sur la suppression du poste de Premier ministre, il déplore l’attitude du chef de l’Etat. « Avant il n’en a pas parlé. Il est sorti brusquement après son élection alors que durant la campagne où il déroulait ce qu’il allait faire, une fois réélu, il n’en a jamais parlé.  Le fait que personne n’ait débattu (ce projet) y compris dans sa propre alliance, mène à se poser des questions », déplore l’ex-membre de la LD.

Poursuivant, il affirme que ce traitement confidentiel ouvre toutes les hypothèses et parmi celles-ci, les gens disent qu’il ne veut pas régner difficilement ou il veut éviter une guerre de succession au tout de lui. D’autres disent c’est pour préparer un 3e  mandat. Toutes les hypothèses sont ouvertes compte tenu de la confidentialité de la démarche ».

Mamadou Ndoye a fait savoir qu’il ne connait pas les intentions de Macky Sall comme  il ne connait pas celles de quelqu’un d’autre. Mais si on doit analyser les faits ce traitement confidentiel ouvre la porte à toutes les spéculations. Sur la polémique du 3e mandat de Macky Sall, M. Ndoye affirme qu’il ne fait pas confiance en lui.

Salif SAKHANOKHO

Dimanche 5 Mai 2019 - 14:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter