Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Marche des jeunes du M23 le 22 janvier pour la libération de Dias et contre la candidature de Wade



Marche des jeunes du M23 le 22 janvier pour la libération de Dias et contre la candidature de Wade
Les jeunes du M23 vont descendre dans la rue le 22 janvier prochain pour exiger la libération de Barthélemy Dias, arrêté dans l’affaire des attaques de la mairie de Mermoz.‘Nous organisons une marche le 22 pour exiger - et sans condition - la libération de Barthélemy Dias.Il est inadmissible, dans une République de couvrir des meurtriers, des gangsters et des nervis pour s’attaquer à d’honnêtes citoyens’, a déclaré hier Ousmane Ndiaye du Jëf-Jël, porte-parole du jour des jeunes opposants. La procession partira de la mairie de Mermoz où la fusillade a eu lieu, au ministère des Collectivités locales ‘pour mettre devant ses responsabilités le ministre Aliou Sow qui est resté muet depuis le début de cette affaire’.

Cette manifestation est à mettre dans le compte du plan d’action du M23 prévu pour empêcher à Wade de briguer un troisième mandat. Car, explique Ndiaye, ‘il est évident que l’arrestation et l’incarcération de Dias sont foncièrement liées à la volonté manifeste de Wade de violer la Constitution et ensuite confisquer la souveraineté du peuple’. Mieux, Wade cherche, d’après les jeunes opposants, à travers l’incarcération de Dias, ‘à expérimenter la possibilité de réaliser une forfaiture voire une offense à tout un peuple, à sa dignité et à ses institutions’.

Selon les jeunes opposants, le message du pouvoir est clair : ‘C’est de créer une situation de tension, de peur dans le pays en procédant à des arrestations arbitraires des militants de l’opposition’, explique Ndiaye. Et cela pour un seul but : ‘Bâillonner les libertés afin de continuer son option tyrannique d’avertissement du peuple au profit de son bonheur et de ses caprices’. Mais c’est peine perdue, crient en chœur les jeunes du M23. Car, indiquent Ousmane Ndiaye et sa bande, ‘Barthélemy Dias constitue un rempart parmi la jeunesse sénégalaise consciente, responsable et combative. Et la jeunesse debout et engagée ne lésinera pas sur les moyens pour exiger sa libération’.

Y. MASSALY (Walfadjri quotidien)


Jeudi 19 Janvier 2012 - 07:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter