PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




Réduction du coût de l'électricité: l’Etat sauve le monde rural avec 3 milliards de F CFA

La baisse des tarifs de l’électricité de 10%, entrée en vigueur au mois de janvier 2017, s’opère sur tout le territoire sénégalais. Mais, le président de la Commission de régulation du secteur de l’électricité (CRSE), précise que : «l’électricité est plus cher dans le monde rural que dans le monde urbain». Sur ce, le gouvernement a prévu une enveloppe de trois (3) milliards de F CFA pour prendre en charge les coûts qui y sont liés.



 Le président de la CRSE, Ibrahima Amadou Sarr a fait part des décisions prises par le gouvernement concernant l’électrification rurale lors du point de presse qu’il a tenu ce matin. Face à la multiplication des opérateurs en milieu rural qui appliquent des tarifs différents, «le gouvernement a pris la décision d’harmoniser les tarifs au sein de cette partie du Sénégal», a-t-il déclaré.

 Et, d'ajouter: «En attendant l’effectivité de cette harmonisation, l’Etat du Sénégal a pris un certain nombre de mesures pour faciliter le raccordement des populations et réduire sensiblement les coûts de l’électricité. Telles que, la réduction de 50% de l’apport initial demandé aux clients pour les frais de raccordement; la baisse de 25% des factures des clients au forfait; l’application du tarif pré-paiement de SENELEC aux clients S4 disposant d’un compteur», a-t-il listé.

 A en croire Mr Sarr, le ministre en charge de l’Energie les a informés que l’Etat a prévu en 2017 une enveloppe de trois (3) milliards de F CFA pour prendre en charge les coûts qui y sont liés.

 De même, «le Gouvernent a également instruit l’Agence sénégalaise de l’électrification rurale (ASER) d’engager les concertations avec les concessionnaires pour la mise en œuvre de ces mesures», a-t-il conclu. 

Aminata Diouf

Lundi 27 Février 2017 - 15:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter